Des centaines de personnes dans la capitale portugaise, Lisbonne, sont descendues dans la rue samedi pour protester contre les mesures prises par le gouvernement pour atténuer les effets du COVID-19, a rapporté l'agence de presse Lusa.

Les manifestants ont été entendus crier «liberté» et «vérité» et arborer des banderoles disant «A bas la dictature», «Les masques créent la méfiance» et «la peur n'est pas un vaccin».

La manifestation est intervenue après que le parlement portugais a approuvé vendredi un projet de loi imposant des masques obligatoires dans les espaces publics lorsque la distance physique recommandée par le gouvernement n'est pas possible.

La mesure a été introduite dans le but de contenir la propagation du COVID-19. L'utilisation d'un masque est obligatoire pour toute personne de plus de 10 ans, et ceux qui enfreignent la règle s'exposent à une amende de 100 à 500 euros.

Le Portugal a signalé samedi le plus grand nombre de nouveaux cas quotidiens depuis le début de la pandémie, les 3669 nouvelles infections portant le total à 116 109.