Le conseil municipal de Faro a annoncé le début de la construction du chenil tant attendu de la municipalité pour les animaux errants et abandonnés.

Le «Centro de Recolha Oficial Animal» – qui se traduit vaguement par «centre de collecte officiel des animaux» – sera situé dans une zone isolée de Medronhal à Guilhim.

La construction a commencé jeudi dernier (15 avril) en présence du maire local Rogério Bacalhau, qui a décrit le moment comme «l’une des réalisations les plus importantes pour tous ceux qui, comme nous, valorisent la dignité, la santé et le bien-être des animaux» .

Représentant un investissement de plus de 1,1 million d’euros, le chenil aura une capacité maximale de 173 animaux.

Il comprendra un espace «dédié aux animaux qui seront mis en adoption», une zone de quarantaine, 16 enclos pour chats partagés et 42 enclos pour chiens partagés. Il y aura également deux parcs extérieurs où les animaux pourront jouer et faire de l’exercice ainsi qu’une clinique vétérinaire. La construction devrait durer 455 jours.

Selon le conseil, «ce projet suit le principe directeur du respect et de la protection du bien-être et de la dignité des animaux» que la collectivité locale s’est efforcée de mettre en œuvre à travers des partenariats avec des associations animales et des campagnes de sensibilisation contre l’abandon et la maltraitance des animaux.

« Le conseil a pris des mesures telles que la capture, la stérilisation et la libération d’animaux errants qui ont eu d’excellents résultats », a déclaré l’autorité locale, ajoutant que Faro était l’un des premiers arrondissements du Portugal à « interdire les cirques dans les espaces publics avec des animaux en captivité ainsi que d’autres événements impliquant des souffrances animales ».

Le conseil a également annoncé qu’il avait embauché un nouveau vétérinaire pour le service vétérinaire du conseil, qui devrait également recevoir une nouvelle camionnette de 23 000 €.

[email protected]