Le ministre des Affaires étrangères, Augusto Santos Silva, a confirmé aujourd’hui qu’il était déjà au courant de la suspension du vol direct entre le Portugal et la Chine, ajoutant que la liaison était actuellement principalement destinée aux citoyens chinois.

« Le vol Lisbonne-Xi’an était le seul vol direct actuellement en service entre le Portugal et la Chine et était principalement destiné au transport de citoyens chinois, compte tenu des restrictions à l’entrée des ressortissants étrangers sur le territoire chinois », a déclaré Santos Silva, qui est aujourd’hui en réunion informelle des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne.

Les autorités chinoises ont annoncé aujourd’hui la suspension de la liaison aérienne entre le Portugal et la Chine, pour une période de deux semaines, après avoir détecté sept cas de covid-19, le 14 mai, sur un vol au départ de Lisbonne.

Dans un communiqué publié sur son site officiel, l’Administration de l’aviation civile de Chine a annoncé que le vol entre Lisbonne et la ville chinoise de Xi’an, opéré par Beijing Capital Airlines, sera suspendu à partir du 31 mai.

Selon le ministère, Santos Silva «était au courant de la suspension des vols Lisbonne-Xi’an en raison de la détection de cas positifs après l’un des voyages».

Cependant, dit-il, «les citoyens portugais n’étant pas concernés et tous les citoyens qui ont voyagé sur le vol en question sont des ressortissants chinois, le ministère des Affaires étrangères n’a pas été informé lorsque ces passagers ont été testés positifs après leur arrivée sur le territoire chinois».

Selon les autorités chinoises, la liaison aérienne pourrait reprendre « après la période de suspension, à la fréquence d’un vol par semaine ».

Le pays asiatique, où le covid-19 est apparu en décembre, a été le premier à contenir l’épidémie, c’est pourquoi il en est venu à craindre une résurgence de la maladie à travers des cas provenant de l’étranger, en particulier des Chinois qui tentent de rentrer dans le pays.

Les autorités chinoises ont coupé les liaisons aériennes d’autres pays à la fin du mois de mars de l’année dernière, alors que le nouveau coronavirus se propageait à travers le monde.

La pandémie de covid-19 a causé au moins 3 487 457 décès dans le monde, résultant de plus de 167,7 millions de cas d’infection, selon un rapport de l’agence française AFP.

Au Portugal, 17 022 personnes sont décédées des suites de 846 434 cas confirmés d’infection, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé.

La maladie est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin 2019 à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

PMC (JPI) // FPA