Seules 10% des entreprises estiment qu’elles pourront atteindre un niveau économique similaire à celui d’avant la pandémie de covid-19 d’ici la fin de 2021, selon une étude publiée aujourd’hui par CIP – Confederação Empresarial de Portugal.

C’est l’un des résultats de la 14e enquête réalisée dans le cadre du projet «Vital Signs», développé par le CIP, en partenariat avec le Marketing FutureCast Lab de l’ISCTE, qui dispose d’un échantillon de 618 entreprises, dont 4% sont de grandes entreprises .

Selon le document, «seulement 10%» des dirigeants et entrepreneurs considèrent que, dans leur secteur, la reprise aura lieu jusqu’à la fin de 2021, avec le même pourcentage (10%) pour ceux qui pensent qu’elle se produira après 2023.

À leur tour, 19% ont répondu que la reprise arrivera au cours de 2023, tandis que 17% pensent qu’elle se produira dans la seconde moitié de 2022 et 15% dans la première moitié de 2022.

L’étude montre également que 30% des entrepreneurs et managers ont choisi l’option «je ne sais pas / je ne réponds pas» pour cette question sur le moment de la reprise sectorielle.

«Sur le plan sectoriel, la dispersion des réponses est une évidence», lit-on dans le document.

En termes de régions, les perspectives sont légèrement meilleures, 16% envisageant une reprise jusqu’à la fin de l’année, mais, en revanche, 9% disent que ce n’est qu’après 2023 qu’il y aura un niveau économique similaire à celui d’avant la pandémie.

Le vice-président du CIP, Óscar Gaspar, a souligné que les résultats de l’enquête montrent que «soupçonner, ce n’est pas se remettre», arguant que la crise est «intense et durable» et que la reprise économique est encore «très loin» d’être atteint, il faut un soutien à l’économie.

Cependant, l’opinion des entrepreneurs et des managers concernant l’accompagnement s’est maintenue en avril, 84% des entreprises estimant qu’elles sont «en dessous ou en dessous» de ce dont elles ont besoin.

La majorité (59%) des entreprises considèrent toujours le plan de déflation comme adéquat, mais 20% le jugent trop lent et restrictif et 21% trop rapide ou imprudent.

Selon les résultats de l’enquête, les anticipations de chiffre d’affaires des entreprises pour le 2ème trimestre 2021 «sont négatives par rapport à la même période en 2019», 42% s’attendant à une baisse, contre 22% des entreprises prévoyant une croissance.

Quant à l’évolution des ressources humaines, en moyenne 75% des entreprises prévoient de maintenir le nombre d’emplois jusqu’en juillet 2021, tandis que 13% prévoient une augmentation et 12% une baisse.

En termes d’investissement, 31% des entreprises prévoient une baisse en 2021 par rapport à 2019, une amélioration par rapport aux 46% enregistrés précédemment.

En revanche, près de la moitié (49%) des entreprises s’attendent à maintenir les niveaux d’investissement et 20% à augmenter.

DF // CSJ

Le contenu Covid-19: Seulement 10% des entreprises croient en une reprise d’ici la fin de l’année apparaît en premier dans Visão.