La PSP et la GNR ont enregistré 1 003 infractions administratives au cours du mois de juillet, en raison du non-respect des règles imposées dans le cadre de la calamité, la plupart liées à l’utilisation de masques, aux limitations de circulation, à la consommation et à la vente d’alcool.

Selon les données transmises aujourd’hui par le ministère de l’Administration intérieure (MAI) à l’agence Lusa, les deux forces de sécurité ont enregistré 1 003 dossiers pour non-respect de 17 règles sur la situation de calamité, imposées en raison de la pandémie de covid-19.

Les infractions les plus fréquentes étaient le non-respect des règles de vente de boissons alcoolisées dans les aires de service et les établissements commerciaux et leur consommation sur la voie publique, soit un total de 248 enregistrements.

Viennent ensuite le non-respect du port du masque, avec 230 infractions administratives enregistrées (dont 174 pour le non-usage du masque dans l’espace public) et le non-respect des règles de circulation (102 constats du fait de l’obligation générale à collecter et 79 en raison de la circulation entre les communes).

Le non-respect des heures d’ouverture (112), la tenue de fêtes et d’événements (76), les règles de fonctionnement des restaurants (42), la fermeture d’établissements (36) et la suspension d’activités (21) sont d’autres infractions identifiées.

Depuis le début de l’année, le PSP et le GNR ont enregistré environ 46 mille infractions administratives, dont 61% pour non-respect de l’obligation générale de retrait à domicile.

Le Portugal est dans une situation de calamité depuis le 1er mai, qui s’est prolongée jusqu’à fin août en raison de la pandémie de covid-19.

La situation de catastrophe, le plus haut niveau de réponse aux situations de catastrophe prévu par la loi fondamentale sur la protection civile, est entrée en vigueur le 1er mai et a été renouvelée toutes les deux semaines.

Le Covid-19 a fait au moins 4 333 013 décès dans le monde, parmi plus de 205,3 millions d’infections par le nouveau coronavirus recensées depuis le début de la pandémie, selon le dernier bilan de l’Agence France-Presse.

Au Portugal, depuis mars 2020, 17 537 personnes sont décédées et 998 547 cas d’infection ont été enregistrés, selon la direction générale de la santé.

La maladie respiratoire est causée par le coronavirus SARS-CoV-2, détecté fin 2019 à Wuhan, une ville du centre de la Chine, et actuellement avec des variantes identifiées dans des pays comme le Royaume-Uni, l’Inde, l’Afrique du Sud, le Brésil ou le Pérou.

MYCA // ZO

Contenu Covid-19 : PSP et GNR ont enregistré 1 003 infractions administratives en juillet dans le contexte de la situation de calamité qui apparaît en premier à Visão.