«Nous sommes bien conscients qu’il y a maintenant un énorme effort pour récupérer l’apprentissage. Rien ne remplace l’éducation en face-à-face et nous travaillons actuellement à présenter un programme de récupération de l’apprentissage en mai afin que tout ce qui ne peut pas être appris à un moment donné, à cause de la pandémie, ne soit pas perdu », a déclaré António Costa.

Le responsable du gouvernement, qui s’exprimait lors de l’ouverture d’une 3e et secondaire à Vila Real, a expliqué que l’objectif est que «cette génération ne doive pas, à l’avenir, vivre avec moins de qualité de son apprentissage du fait de cela. pandémie ».

« C’est une cicatrice que nous ne pouvons pas laisser derrière nous dans cette pandémie et nous devons investir sérieusement dans ce processus de réapprentissage », a-t-il souligné.

Le plan est, a-t-il expliqué, un travail technique qui est coordonné par le ministère de l’Éducation et qui fera l’objet d’un débat public.

António Costa a souligné le retour à l’école des enfants des 2e et 3e cycles, déjà accompli, et a déclaré que «tout a été fait» pour maintenir la pandémie sous contrôle afin que, le 19 suivant, «les portes puissent être ouvertes aussi aux élèves du secondaire ».

Il a souligné «l’effort de test très important de tout le personnel enseignant et non enseignant» ainsi que «l’effort massif de vaccination de tout le personnel enseignant et non enseignant travaillant dans les écoles».

« Un premier week-end a déjà été consacré à cela et j’espère que, le week-end prochain, rien ne sera dérangé par les décisions de l’Agence portugaise des médicaments (EMA) et que nous puissions donc continuer », at-il souligné.

António Costa a réitéré la nécessité pour chacun d’être prudent «à l’intérieur et à l’extérieur de l’école».

«L’école n’est pas un endroit particulièrement risqué, au contraire, tous les tests ont montré que le nombre de cas positifs est, en fait, inférieur à celui qui existe dans la société dans son ensemble, mais évidemment nous savons que la pandémie n’est pas passée , que le virus se promène et, par conséquent, nous devons être prudents », a-t-il souligné.

Le Premier ministre a souligné que le virus justifie le maintien des inquiétudes dans «les écoles, dans la rue, sur les terrasses».

« Aujourd’hui, le virus est différent de ce qu’il était il y a un an, il est plus facile à transmettre, il augmente davantage les contagions et c’est pourquoi nous devons être plus prudents », a-t-il déclaré.

António Costa a visité l’école de São Pedro, qui faisait l’objet d’une requalification de 4,5 millions d’euros, et a finalement déclaré que «c’est beau, mais sans élèves, ce n’est pas tout à fait une école».

Dans cet établissement d’enseignement, environ un millier d’élèves du 3e et du secondaire étudient. Aujourd’hui, 160 enseignants et non-enseignants y ont été testés.

PLI // JPS

Lusa / Fin

Le Covid-19: Learning Recovery Plan présenté en mai apparaît en premier dans Vision.