« Ce que nous demandons à la DGS, c’est de bien clarifier les enjeux pour qu’il n’y ait pas de silence et de confusion. Il faut calmer les populations non vaccinées qui, dans ce cas, sont fragiles. Il faut donner une explication concrète par rapport aux foyers qui n’ont pas été vaccinés et ne pas laisser cela à la discrétion des autorités locales », a déclaré le président de l’UMP dans des déclarations à Lusa.

Faisant référence au fait qu’environ huit mille personnes restent à vacciner à domicile, Manuel Lemos a affirmé que la DGS doit également « sensibiliser les professionnels qui travaillent avec les personnes âgées et qui ne veulent pas se faire vacciner, en leur expliquant que ce droit et cette liberté peuvent résulter des conséquences très graves, y compris la mort ».

Dans tous les foyers UMP, le président a assuré qu’un seul foyer est actif dans la maison de repos Torre Natal, à Faro.

Cette épidémie a entraîné le décès d’une femme âgée de 92 ans admise à l’hôpital de Faro (HDF), samedi.

Parmi les personnes tombées malades à l’établissement, il y a quatre employés qui ont refusé de se faire vacciner.

Manuel Lemos a déclaré qu’il ne croyait pas qu’une nouvelle vague d’épidémies soit sur le point d’arriver dans les foyers, mais qu’il fallait « maintenir les mêmes soins, sachant que cela coûte de l’argent et que les fonds doivent être renforcés par le gouvernement ».

Interrogé sur la nécessité du confinement à domicile, le président de l’UMP a déclaré que les visites aux personnes âgées ne devraient pas être interdites car « il n’y a aucune raison à cela ».

« Les personnes âgées ont tellement souffert… Elles ont besoin de voir la famille, les amis, la lumière. C’est ce qui les fait se sentir bien. Mais bien sûr chaque cas est un cas et chaque commune est une commune… », a-t-il ajouté.

La Direction générale de la santé (DGS) a confirmé aujourd’hui à Lusa l’existence de six foyers actifs de covid-19 dans des foyers portugais.

Ces foyers correspondent à 54 cas de covid-19, dont une partie déjà guérie, a ajouté la même source auprès de la DGS.

Aujourd’hui également, la ministre de la Santé, Marta Temido, a déclaré qu’il n’était plus nécessaire de limiter à nouveau les visites dans les maisons de retraite, affirmant que les personnes vaccinées infectées par le nouveau coronavirus développent « une maladie beaucoup plus modérée ».

La pandémie de covid-19 a fait 17 074 décès au Portugal, résultant de 866 826 cas d’infection, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé.

La maladie respiratoire est causée par le nouveau coronavirus SARS-CoV-2, détecté fin 2019 à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

BYB (TYS) // ZO