Marcelo Rebelo de Sousa a laissé ces messages lors d'une visite au Liberdade Futebol Clube, dans la municipalité d'Almada, dans le district de Setúbal, où il y a environ deux mois, un espace a été ouvert pour accueillir les personnes sans domicile via un protocole avec le mairie.

Selon le chef de l'Etat, "il n'y a pas de mots pour remercier les entités qui ont entretenu ces espaces et continueront de le faire jusqu'à fin juillet". Dans ce cas, il a mentionné qu '"un espace a été ouvert qui a accueilli 40 personnes et qui a fait une différence" pour empêcher les sans-abri de devenir "encore plus sans-abri".

Par sa présence dans ce club d'Almada, le jour de son centenaire, le président de la République a également voulu donner un signe «de solidarité vis-à-vis des communautés culturelles et récréatives, et de remerciements, car la démocratie ne va pas seulement voter pour tant de personnes en tant d'années, c'est de le pratiquer tous les jours dans des groupes comme celui-ci ».

«En tant que président de la République, je me soucie des groupes culturels et récréatifs, qui sont arrêtés à cause de la pandémie. Je recevrai la semaine prochaine l'entité fédérative qui regroupe ces différentes entités, car cela signifiait une perte nationale de près de 400 millions d'euros », a-t-il déclaré.

Le président de la République a ajouté qu'il espère que «au fur et à mesure de la déflation, il sera possible, dans quelques semaines, un mois, un mois et demi, que ces collectifs reprennent leur activité, pas pleinement, mais dans les meilleurs délais. ".

«Il y a plusieurs milliers, voire des dizaines de milliers de collectifs, alors imaginez combien de membres, à travers le pays, sont immobiles. Cela signifie, au fond, une pauvreté du tissu social, car on n'imagine pas ce que c'est pour la vie des communautés, ce qu'elles peuvent faire ici, à savoir par le sport, mais par l'action sociale, la culture, la santé, la solidarité sociale » , a souligné.

Concernant les sans-abri, Marcelo Rebelo de Sousa a souligné qu '«à une époque où l'infection augmentait, la contamination augmentait, il n'était même pas possible de distribuer des repas par les équipes qui le faisaient traditionnellement» et c'est pourquoi «ces espaces ont été ouverts, 14, partout dans le pays »pour les accueillir.

Avant de chanter les félicitations à Liberdade Futebol Clube et de souffler les bougies – pas de souffler, mais en agitant les mains pour empêcher la propagation de la covid-19 – le maire d'Almada, Inês de Medeiros, élu par le PS, a félicité le président de República pour être «toujours si attentif, si sensible à ces causes».

Ensuite, Marcelo Rebelo de Sousa a rappelé son expérience de maire: «C'était la plus belle partie de ma vie politique, car vous êtes proche du peuple».

«Je m'efforce en tant que président de la République de l'être également, mais normalement ceux qui ont des fonctions exécutives nationales plus éloignées, voire représentatives, ne sont pas aussi proches que le maire. Le maire est là tous les jours, il se réveille avec quelqu'un qui frappe à sa porte et demande ceci, cela et proteste », a-t-il justifié.

Le chef de l'Etat a montré l'histoire du Liberdade Futebol Clube, fondé le 28 mai 1920, qui «a résisté à la dictature» et a été «un pionnier du onze handball, du handball sept» et aussi du «futsal, dans les années 50». », Qui compte actuellement 300 membres, et l'a souligné comme« un exemple de ce qu'est réellement la solidarité et l'esprit civique ».

IEL // SF

Le contenu de Covid-19: Marcelo remercie l'hôte sans-abri et attend la réouverture des communautés apparaît d'abord à Visão.