Le ministère de l’Administration intérieure (MAI) a défendu aujourd’hui un renforcement de l’inspection des esplanades par les forces de l’ordre, admettant que ces espaces peuvent être fermés et les contrevenants responsables en cas de non-respect des règles en vigueur.

Le renforcement de l’inspection sur les esplanades, qui a rouvert lundi dans le cadre de la deuxième phase de la déflation, a été l’un des sujets de la réunion de la Structure de suivi de l’état d’urgence, qui a eu lieu mercredi, sous la coordination du Ministre de l’administration. Stagiaire, Eduardo Cabrita,

Parmi les différents thèmes abordés lors de la réunion, qui a permis de faire le point sur la mise en œuvre des mesures en vigueur dans le cadre de la lutte contre la pandémie de covid-19, MAI souligne l’attention accordée «au renforcement de l’inspection des esplanades par le forces et services de sécurité « .

Les entités qui font partie de la structure de suivi de l’état d’urgence admettent que «le non-respect des mesures d’endiguement de la pandémie justifie la fermeture précoce de ces espaces et la responsabilité correspondante des contrevenants».

Les entrepreneurs des établissements de restauration ont déjà exprimé leur inquiétude quant au fait que de nombreux clients n’utilisent pas le masque sur les terrasses.

Une autre des règles imposées pour le fonctionnement de ces espaces concerne la capacité.

Cette structure suit et produit des informations régulières sur les mesures en vigueur sur le continent et dans le contexte de la pandémie, s’étant réunie mercredi pour la 24e fois depuis mars 2020.

A cette réunion, par visioconférence, les Secrétaires d’Etat des différentes zones de coordination gouvernementale et régionale ont participé, en plus des responsables de la GNR, PSP, SEF, Autorité pour la sécurité alimentaire et l’économie (ASAE), Autorité nationale d’urgence et civile Protection et forces armées.

«La nécessité d’une surveillance accrue dans les secteurs d’activité où des flambées de SRAS-CoV-2 sont apparues a également été abordée, à la fois en raison du retard dans le contrôle de la pandémie et en raison de l’effet négatif sur le risque d’incidence dans les municipalités à faible population. », Déclare l’AMI, dans un communiqué.

Le ministère sous la tutelle d’Eduardo Cabrita indique également que «l’impact positif sur l’économie, résultant de la première phase de déflation, a également été mis en évidence» lors de la réunion.

Depuis le début de la pandémie, en mars 2020, 825633 cas d’infection par le nouveau coronavirus ont été diagnostiqués au Portugal et 16899 personnes sont décédées avec le covid-19, selon les dernières données de la direction générale de la santé (DGS).

CMP // HB

Le contenu Covid-19: MAI admet la fermeture des terrasses en cas de non-respect des règles apparaît en premier dans Visão.