Conclu à la veille d'un vote décisif des actionnaires sur le plan de sauvetage public de 9 milliards d'euros, l'accord n'a pas encore été approuvé en plénière par les membres du syndicat, qui représentent les personnels de cabine de Lufthansa.

La proposition prévoit un gel des salaires, des retraites anticipées et une réduction des heures de travail, ont déclaré les deux parties dans un communiqué conjoint.

"Nous voulons éviter les licenciements aveugles", a déclaré le directeur des ressources humaines de la compagnie aérienne, Michael Niggemann, cité dans le communiqué.

Selon ce responsable, l'accord est un "signal important" devant l'assemblée générale extraordinaire qui se prononcera sur l'entrée du gouvernement fédéral allemand dans la capitale de l'entreprise.

Lufthansa a toutefois averti que même avec cette aide, la baisse de la demande de transport aérien, qui devrait se faire sentir pendant plusieurs années, pourrait entraîner la suppression de milliers d'emplois.

La porte-parole d'OVNI Nicoley Baublies a déclaré que le plan convenu devrait sauver les emplois de 22 000 équipages.

"Cela apporte une sécurité d'emploi urgente", a-t-il déclaré.

Lufthansa et le gouvernement allemand ont convenu d'un plan d'aide de 9 milliards d'euros, l'Etat devenant le premier actionnaire du groupe avec 20% du capital.

L'État, qui revient dans la capitale de la compagnie aérienne après 20 ans d'absence, a approuvé le plan par le biais d'un fonds de stabilité économique (FSM) du gouvernement fédéral, créé pour atténuer les conséquences de la pandémie de Covid-19.

L'accord a été annoncé après de longues négociations sur l'aide, qui vise à empêcher le transporteur de faire faillite, à un moment où le secteur de l'aviation traverse une grave crise.

La pandémie de Covid-19 a déjà fait près de 479 000 morts et infecté plus de 9,3 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon un rapport de l'agence française AFP.

La maladie est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin décembre à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

Après que l'Europe a succédé à la Chine comme centre de la pandémie en février, le continent américain est désormais celui qui compte le plus de cas confirmés et le plus de décès.

CFF (EO) // SR

Le contenu de Covid-19: Lufthansa et le syndicat parviennent à un accord pour sauver 500 ME apparaît d'abord à Visão.