Selon les prévisions de la Banque centrale d'Afrique du Sud, le produit intérieur brut du pays, le plus industrialisé d'Afrique, devrait se contracter de 7,3%.

Pour tenter d'arrêter la propagation du covid-19, le président sud-africain Cyril Ramaphosa a ordonné, fin mars, des mesures d'endiguement qui ont suspendu l'activité du pays.

Depuis lors, la plupart des restrictions ont été levées, mais leur application a gravement affecté les entreprises et les citoyens sud-africains.

L'Afrique du Sud est le pays d'Afrique subsaharienne le plus touché par le covid-19, dépassant 600 000 infections et 13 000 infections.

Dans une étude publiée aujourd'hui, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) prédit une "lente reprise (de l'économie sud-africaine) d'ici 2024".

Avant la pandémie, l'économie sud-africaine connaissait déjà quelques difficultés, avec une faible croissance, une dégradation des finances publiques et un taux de chômage proche de 30%, qui devrait augmenter dans les prochains mois.

Selon le PNUD, la crise sanitaire devrait accroître l'extrême pauvreté dans le pays et pousser un tiers des ménages de la classe moyenne dans la catégorie vulnérable.

L'Afrique du Sud a récemment été considérée par un rapport de la Banque mondiale comme le pays le plus inégal au monde.

Cyril Ramaphosa, qui a lancé récemment un plan de 24 milliards d'euros pour soutenir les entreprises et les populations les plus pauvres, a promis aujourd'hui un nouveau programme pour promouvoir une «nouvelle économie créatrice d'emplois et favorisant une croissance inclusive», précise l'agence France-Presse.

La pandémie de covid-19 a déjà fait au moins 809 000 morts et infecté plus de 23,4 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon un rapport de l'agence française AFP.

En Afrique, il y a 27 779 décès confirmés dans plus de 1,2 million de personnes infectées dans 55 pays, selon les dernières statistiques sur la pandémie du continent.

La maladie est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin décembre à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

Les mesures de lutte contre la pandémie ont paralysé des secteurs entiers de l'économie mondiale et ont conduit le Fonds monétaire international à faire des prédictions sans précédent dans ses près de 75 ans: l'économie mondiale pourrait reculer de 4,9% en 2020, entraînée par une contraction de 8% aux États-Unis États-Unis, 10,2% dans la zone euro et 5,8% au Japon.

JYO // SR

Le contenu de Covid-19: UN prédit que l'économie sud-africaine mettra cinq ans à se redresser apparaît en premier dans Vision.