«À la suite des délibérations du Conseil des ministres jeudi dernier, le ministère de la Santé et le ministère de l’Éducation informent que le processus de dépistage se poursuit dans les écoles pour les enfants et autres personnes à charge des travailleurs des services essentiels et qu’ils serviront des repas aux élèves bénéficiant d’un soutien au sein la portée de l’action sociale scolaire. La priorité sera donnée, telle que définie dans le plan initial, aux établissements d’enseignement situés dans des communes à très haut risque », lit-on dans une note publiée aujourd’hui par le ministère de l’Éducation.

En raison de l’aggravation de la pandémie de covid-19 ces dernières semaines, le gouvernement a décidé la semaine dernière de fermer les écoles à tous les niveaux d’enseignement pendant 15 jours, jusqu’au 8 février, afin de stopper la propagation des infections.

La fermeture a commencé deux jours après le début d’un processus de test massif avec des tests antigéniques (tests rapides).

La note précise que le processus se poursuit dans les établissements d’enseignement qui restent ouverts.

La suspension des activités d’enseignement en classe pendant 15 jours, sans être remplacée par un enseignement à distance, comme l’a décidé le Gouvernement, a motivé des critiques, en particulier de la part des écoles privées, qui se préparaient à maintenir leurs élèves en classe jusqu’à ce qu’on leur en ait ordonné autrement. Ministère de l’éducation .

Lors d’une conférence de presse jeudi, à la veille de la clôture, le ministre a défendu le modèle en face à face comme irremplaçable et préférable à l’éducation en ligne, de sorte que l’option est tombée sur un ajustement du calendrier scolaire, anticipant une relâche scolaire et reportant les vacances. pendant une semaine, l’été.

Le ministre Tiago Brandão Rodrigues a reconnu que les étudiants n’ont pas encore reçu tous les ordinateurs promis par le gouvernement pour pouvoir accéder aux cours en ligne, mais il a refusé que ce soit la justification d’opter pour des vacances anticipées.

La pandémie de covid-19 a provoqué au moins 2 129 368 décès résultant de plus de 99,1 millions de cas d’infection dans le monde, selon un rapport de l’agence française AFP.

Au Portugal, 10 721 personnes sont décédées des 643 113 cas confirmés d’infection, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé.

La maladie est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin décembre 2019 à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

IMA // ZO

Covid-19: le test d’antigène se poursuit dans les écoles qui restent ouvertes apparaît en premier dans Vision.