Les restaurants des communes couvertes par l'état d'urgence peuvent, à partir d'aujourd'hui, demander une prise en charge de 20% des revenus perdus au cours des deux derniers week-ends, en raison des restrictions imposées aux établissements.

Le 11 novembre, le Premier ministre, António Costa, a rendu compte de cette mesure, après que le gouvernement a approuvé la fermeture d'établissements entre 13h00 et 8h00 les deux week-ends en question, dans les comtés à risque. , annonçant un soutien de 20% pour la perte de revenus des restaurants ces jours-là par rapport à la moyenne des 44 week-ends précédents (de janvier à octobre 2020).

«A partir du 25, les gens pourront demander (le support) et ensuite ce sera un processus très simplifié, car à partir du 20 de ce mois, nous avons déjà des informations sur l'ensemble de la facturation jusqu'à fin octobre et il sera possible de vérifier entre les que les gens ont déclaré, leurs revenus et quels sont les revenus qu'ils avaient en moyenne pour ces 44 week-ends », a expliqué le Premier ministre.

António Costa a ajouté qu '"à partir du 20 décembre", il peut alors être vérifié par le biais de la facture électronique "s'il n'y avait pas de fausses déclarations", ce qui serait un crime et, par conséquent, il devrait procéder "à la collecte de cette pension indûment payée".

Le Premier ministre a également rappelé le plan de soutien présenté d'un montant de 1,550 million d'euros aux micro et petites entreprises des secteurs les plus touchés par la pandémie, mais a souligné que l'impact sur le rétablissement de ces nouvelles restrictions est "particulièrement pertinent".

«La restauration est ce secteur qui peut difficilement s'adapter à ces règles, et qui a déjà été lourdement pénalisé lors du premier état d'urgence» lorsqu'il a été complètement fermé, a souligné António Costa.

Le 14 de ce mois, le ministre d'État et de l'Économie, Pedro Siza Vieira, a déclaré que le soutien exceptionnel aux restaurants des communes couvertes par l'état d'urgence pour compenser la perte de revenus au cours de ces deux week-ends s'élèvera à 25 millions d'euros.

Cette aide exceptionnelle, qui sera versée en décembre, viendra s'ajouter aux 1103 millions d'euros déjà mis à disposition ou annoncés pour le secteur de la restauration, dont 286 millions d'euros via le licenciement simplifié et l'accompagnement à la reprise progressive, 12 millions d'euros via le programme Adapt et 580 millions d'euros de lignes de crédit.

Les données fournies par le ministre indiquent que sur les 750 millions d'euros envisagés dans le programme Apoiar.pt, 200 millions d'euros seront absorbés par le secteur de la restauration.

Apoiar.pt est un soutien de fonds non remboursable aux micro et petites entreprises des secteurs les plus touchés par la crise, tels que le commerce, la culture, l'hébergement et les activités touristiques et la restauration, couvrant celles dont la répartition des revenus est supérieure à 25% au cours des neuf premiers mois de cette année.

ALYN (DF / JF / LT) // MSF

Le contenu Covid-19: les restaurants peuvent désormais demander une assistance pour la perte de revenus le week-end apparaît en premier dans Visão.