L’Union Association of Police Professionals (ASPP / PSP) a critiqué aujourd’hui le processus de vaccination contre le covid-19 dans la PSP, la «coupe constante des droits», exigeant des compensations pour la «spécificité, la disponibilité et l’exigence» du travail de cette force de sécurité .

Dans une déclaration intitulée « Sécuriser le Portugal au détriment de la sécurité de sa police », l’ASPP / PSP exprime « beaucoup de préoccupation pour la manière dont certaines questions ont été traitées », d’autres sont en retard et d’autres sont normalisées, alors qu’elles devraient ne jamais être normalisé, dans le béton ».

Quant au processus de vaccination dans la PSP, affirme l’association syndicale qu’il y a eu «une première secondaire» de la classe, uniquement avec la garantie de 50% des vaccins pour ces professionnels (personnel de soutien opérationnel et opérationnel) qui étaient appelés à être «En première ligne» en période de pandémie, donc «seulement la moitié du troupeau a été vaccinée».

«Il y a toujours ce caractère secondaire de la part du gouvernement et de la ‘task force’, car on ne sait pas où se situe la continuité de la priorité de la police dans ce processus et pourquoi sa suspension n’est pas encore comprise», affirme l’ASPP / PSP.

La structure syndicale précise que les policiers ont été affectés à des actions d’inspection pour lutter contre la pandémie, à des sommets, à des événements sportifs sans être vaccinés, comme par exemple le personnel d’appui à l’activité opérationnelle et le personnel de la police municipale de Porto.

«Le risque d’infection n’était pas une réalité pour ces [profissionais]? » interroge l’ASPP / PSP.

En ce qui concerne la prétendue «coupure constante des droits sur la PSP», l’ASPP / PSP se demande également pourquoi chaque fois que «quelque chose de plus complexe» est organisé – un sommet, un match de football – «il y a toujours une coupure, des restrictions de vacances, des coupures de compensation. .

«Y a-t-il, ou n’y a-t-il pas assez de personnel dans la PSP pour répondre? Si oui, pourquoi cela se produit-il? Mauvaise gestion du personnel? », Demande l’ASPP / PSP, demandant s’il est« normal et naturel de passer outre aux droits des professionnels de la PSP, pour que les missions se déroulent sans heurts »et si« l’équilibre entre les besoins du service n’est pas atteint «Et les droits des policiers».

ASPP / PSP réclame pour la nature des fonctions de cette force de sécurité une compensation pour «la spécificité, la disponibilité et la demande», notant qu’après «tant de temps» et malgré l’existence d’une ordonnance »,« le paiement du risque la subvention n’a pas encore été accordée aux policiers.

«Pourquoi le ministère de l’Administration interne (MAI) ne répond-il pas aux questions envoyées par l’ASPP / PSP pour comprendre la portée de l’ordonnance et à qui elle s’applique? Ne veulent-ils pas payer une telle subvention, par exemple, au personnel de l’aéroport qui effectue des contrôles de santé 24 heures sur 24? » interroge l’association syndicale en étendant cette question «aux policiers qui se trouvaient dans la rue en interaction avec le public, dans les commissariats de police, avec des contacts avec des personnes infectées, dans le transport vers les hôpitaux, dans des services payants», entre autres situations.

ASPP / PSP veut également savoir pourquoi le supplément existant à cet effet (supplément de piquetage) n’est pas activé pour les professionnels qui sont appelés «en cas de besoin», affirmant que le supplément est une augmentation de rémunération exceptionnelle, attribuée au personnel de police qui est obligé de se présenter ou rester sur le lieu de travail, afin de sauvegarder le fonctionnement des services ou chaque fois que l’état de sécurité ou des circonstances particulières l’exigent.

L’association syndicale entend ainsi connaître les raisons pour lesquelles «les fonctions et tâches décrites ne sont pas appliquées et insiste pour ne pas se compenser», considérant que l’AMI ne peut ignorer «résoudre perpétuellement les problèmes» qui affligent les policiers.

FC // HB

Le contenu du Covid-19: Les policiers critiquent la vaccination et demandent plus d’indemnisation apparaît en premier à Visão.