Selon les données de l'Institut national de la statistique (INE), traitées dans un communiqué publié aujourd'hui par l'Association portugaise du textile et de l'habillement (ATP), en juillet la valeur exportée par le secteur était de 489,7 millions d'euros (531,3 millions en juillet 2004). 2019), en ajoutant le chiffre d'affaires des sept premiers mois de l'année à un total de 2702 millions d'euros (contre 3185 millions l'année précédente).

Selon l'ATP, ces chiffres montrent «une amélioration de la situation dans le contexte du covid-19», «juillet étant également, en règle générale, le meilleur mois de l'année, contrairement au second semestre, qui a généralement tendance à moins performer. que la première, une situation qui ne devrait pas être différente cette année ».

Au sein des différents secteurs et activités, l'association affirme qu'elle continue d'enregistrer «des vitesses différentes et une grande instabilité, augmentant la complexité du moment».

Le point culminant est l’augmentation de 10% de la catégorie des «textiles de maison et autres articles textiles confectionnés», qui comprend les masques de protection des textiles contre le covid-19.

Au contraire, les exportations de «vêtements» ont baissé de 12% en juillet et celles de «textiles» de 8%.

Selon l'ATP, bien que les exportations de vêtements, dans l'ensemble, aient diminué, les exportations de vêtements en feutre ou en non-tissé, ainsi que de vêtements en caoutchouc ou en tissus imprégnés, enduits ou recouverts de plastique ou d'autres matériaux ( où des vêtements de protection professionnels sont insérés, par exemple dans le domaine médical) a enregistré une augmentation de près de cinq millions d'euros ce mois-ci.

En termes cumulés, de janvier à juillet, les exportations de ce secteur ont diminué de 15%, la France étant la destination avec la plus forte progression en termes absolus (20 millions d'euros supplémentaires, + 5% sur un an) et la L'Espagne, à l'opposé, enregistrera la plus forte baisse (moins 286 millions d'euros, -29%), suivie de l'Italie (moins 28 millions d'euros, -14%).

Au cours des sept premiers mois de l'année, les importations de textiles et vêtements se sont élevées à 2135 millions d'euros (-17% en glissement annuel), la balance commerciale du textile et de l'habillement s'établissant à 567 millions d'euros et un taux de couverture de 127%.

La pandémie de covid-19 a déjà fait plus de 900 000 morts et infecté plus de 27,7 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon un rapport de l'agence de presse française AFP.

Au Portugal, 1 849 personnes sur 61 541 sont décédées, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé.

La maladie est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin décembre à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

Après que l'Europe ait succédé à la Chine comme centre de la pandémie en février, le continent américain est désormais celui qui compte le plus de cas confirmés et le plus de décès.

PD // EA