Le directeur général de la santé a déclaré aujourd'hui que le nombre de tests de diagnostic covid-19 effectués au Portugal suit l'évolution de la situation épidémiologique, justifiant le moindre renforcement du test avec la diminution du nombre de patients symptomatiques.

«Il est naturel que, comme notre épidémie compte moins de personnes présentant des symptômes, moins d'individus seront testés qu'auparavant», a expliqué Graça Freitas, lors d'une conférence de presse pour mettre à jour les informations sur le covid. 19.

Interrogé sur le nombre plus restreint de tests actuellement effectués au Portugal, le directeur général a précisé que les directives internationales visent à tester, en priorité, toutes les personnes présentant des symptômes, qui sont actuellement moins nombreux.

D'autre part, ajoute-t-il, les contacts étroits de tous les patients infectés sont également sous surveillance, mais même dans ces cas, la pertinence des tests est relative.

"Le test, même s'il est négatif, implique que le contact étroit avec un patient doit rester, par précaution, 14 jours d'isolement, donc ce n'est même pas le test qui détermine ce que nous allons faire ensuite", a souligné le directeur général, considérant que «le pays a toujours été très affirmatif dans cette politique de tests».

À ce sujet, la secrétaire d'État adjointe à la Santé, Jamila Madeira, a également déclaré que le pays maintient une forte capacité de test et que cette capacité sera activée chaque fois que nécessaire.

Jamila Madeira a également mentionné que la politique de dépistage a été renforcée dans la phase initiale de la période de dé-définition, dans une logique de dépistage de masse, et qu'actuellement, cette politique suit l'évolution du nombre de cas.

Lors de la même conférence de presse, le secrétaire d'État a rappelé l'achat de deux millions de vaccins contre la grippe pour l'hiver prochain, soulignant qu'il s'agirait "du plus gros achat jamais réalisé".

La mesure vise à garantir qu'un plus grand nombre de Portugais, dans des circonstances à plus haut risque, seront protégés l'hiver prochain. «Nous nous concentrons principalement sur les plus vulnérables, a-t-il déclaré.

La pandémie de Covid-19 a déjà fait plus de 477 000 morts et infecté plus de 9,2 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon un rapport de l'agence française AFP.

Au Portugal, 1 543 personnes sont décédées des 40 104 personnes confirmées infectées, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé.

MYCA / AH // HB

Le contenu de Covid-19: Le nombre de tests effectués suit l'évolution de l'épidémie – DGS apparaît d'abord à Visão.