Sans révéler si la troisième phase du planp sera anticipée, António Lacerda Sales, a déclaré que le pays est dans une phase de transition, dans laquelle l’État continuera à prévenir le covid-19, mais la responsabilité individuelle et collective restera également fondamentale. .

« Nous sommes dans une phase de transition. Nous avons beaucoup d’espoir dans ce futur proche, car comme c’est arrivé hier [quinta-feira] avec Infarmed, il y a, en effet, une tendance vers des mesures plus flexibles, mais toujours dans une phase de transition, appelant à une responsabilité individuelle et collective dans de nombreux aspects considérés, comme, par exemple, le maintien de l’utilisation du masque dans les clusters extérieurs et dans des espaces clos » , pointé.

« Nous avons eu une évolution épidémiologique favorable, avec un taux de transmissibilité à cette époque également favorable, et un plan de vaccination qui dépasse actuellement 81,5% du calendrier vaccinal complet et 85% des premières doses. Il est naturel qu’il y ait une souplesse dans les mesures au prochain Conseil des ministres, mais qu’il y ait un appel continu à la conscience individuelle et collective », a-t-il renforcé.

Le secrétaire d’État s’est entretenu avec Lusa après avoir participé à la clôture de la conférence « Sécurité des patients au Portugal », organisée par la Direction générale de la santé (DGS) de la Faculté de médecine dentaire de l’Université de Lisbonne, dans le cadre de la Journée mondiale de la sécurité sanitaire.

Lors de l’événement, auquel la directrice générale de la santé, Graça Freitas, a également assisté, le nouveau Plan national pour la sécurité des patients 2021-2026 a été présenté, dont les principaux objectifs stratégiques sont : créer un système de santé plus sûr et de meilleure qualité, prendre en charge soins aux nouveaux contextes – à distance et à domicile ; et, aussi, amener les soignants, les familles et la société en général à l’action à travers des actions de sensibilisation à la culture de la sécurité.

António Lacerda Sales a souligné que l’arrêté approuvant le Plan national pour la sécurité des patients 2021-2026 a été signé aujourd’hui et sera bientôt publié dans Diário da República.

Le Covid-19 a fait au moins 4 667 150 décès dans le monde, parmi plus de 226,96 millions d’infections par le nouveau coronavirus enregistrées depuis le début de la pandémie, selon le dernier bilan de l’Agence France-Presse.

Au Portugal, depuis mars 2020, 17 895 personnes sont décédées et 1 007 911 cas confirmés d’infection ont été enregistrés, selon les données de la Direction générale de la santé.

La maladie respiratoire est causée par le coronavirus SARS-CoV-2, détecté fin 2019 à Wuhan, une ville du centre de la Chine, et actuellement avec des variantes identifiées dans des pays comme le Royaume-Uni, l’Inde, l’Afrique du Sud, le Brésil ou le Pérou.

RSYT // HB