«Il est proposé de modifier les limites d'endettement des communes en supprimant la limitation à l'utilisation de seulement 20% de la marge disponible au début de chaque année et en excluant le montant total de la contribution publique nationale de la limite d'endettement au lieu du seul montant éligibles au financement par les fonds de la Banque européenne d'investissement », lit-on dans le programme de stabilisation économique et sociale (PEES), publié samedi soir dans le Diário da República.

Dans le programme de stabilisation économique et sociale, il est également préconisé de prolonger jusqu'au 31 décembre certaines des mesures exceptionnelles déjà approuvées dans les communes, «pour permettre le maintien de ce soutien de proximité, désormais également dans un cadre de stabilisation économique et sociale».

Jusqu'à présent, il était convenu que les mesures étaient en vigueur jusqu'au 30 juin.

Selon le document, la période éligible au financement des dépenses liées à la lutte contre la pandémie par le biais du Fonds social municipal (FSM) sera également prolongée jusqu'au 31 décembre.

Le programme de stabilisation économique et sociale prévoit également une révision de la méthode de calcul des transferts du budget de l'État aux municipalités.

Dans le budget de l'État pour 2020, un groupe de travail a été mis en place entre le gouvernement et l'Association nationale des municipalités portugaises (ANMP) «pour évaluer, jusqu'au 3ème trimestre, le montant du transfert du budget de l'État au FSM .

Cependant, il est mentionné dans le programme de stabilisation économique et sociale, compte tenu de la charge accrue des municipalités dans la lutte contre la pandémie de Covid-19 et du fait qu'elles sont éligibles au financement par le FSM, il est proposé de créer «une norme habilitante pour transfert », toujours en 2020,« du montant déterminé par le groupe de travail avec l'ANMP, sur la base de valeurs déterminées par la direction générale des collectivités locales ».

Le document indique également que "le montant du FSM est défini par une règle transitoire prévue à l'article 82 de la loi sur les finances locales, dont l'interprétation doit être clarifiée".

Le programme de stabilisation économique et sociale, approuvé jeudi par le Conseil des ministres, sera en vigueur cette année pour répondre à la crise provoquée par la pandémie de Covid-19.

Le gouvernement approuvera le mardi 9 juin la proposition de révision du budget de l'État de 2020 relative à covid-19, qui reflétera le programme de stabilisation économique et sociale.

La pandémie de Covid-19 a déjà fait près de 400 000 morts et infecté plus de 6,9 ​​millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon le bilan réalisé par l'agence française AFP.

Au Portugal, 1 479 personnes sur 34 693 confirmées infectées sont décédées, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé, publié samedi.

La maladie est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin décembre à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

VAM // PJA