Le gouvernement a exprimé sa volonté aujourd'hui de poursuivre les «contacts institutionnels» avec les associations représentant les secteurs touchés par la pandémie de covid-19, «en privilégiant les entités et organisations institutionnellement établies».

Un groupe de neuf entrepreneurs de restaurants et de boîtes de nuit a entamé une grève de la faim devant l'Assemblée de la République la semaine dernière, après avoir adressé une demande d'audition au Premier ministre, António Costa, et au ministre de l'Économie, Pedro Siza Vieira.

«Le ministre d'État à l'Économie et à la Transition numérique et les secrétaires d'État de son équipe ont entretenu un dialogue permanent avec les associations représentant les différents secteurs d'activité économique. Les membres du gouvernement privilégient le contact avec les entités et organisations institutionnellement établies, afin d'être à l'écoute de leurs préoccupations et de rechercher des solutions convergentes, en particulier dans une circonstance singulière et exceptionnelle comme celle que nous traversons », déclare le bureau de Siza Vieira, dans une note publiée aujourd'hui.

En ce sens, le gouvernement a prévu mercredi une réunion avec la Confédération du tourisme du Portugal et jeudi avec la Confédération du commerce et des services du Portugal (CCP).

«La crise économique actuelle affecte des milliers de Portugais. Le Gouvernement reste sensible à chacune de ces situations et l'équipe des Secrétaires d'État à l'économie, en contact permanent avec le Ministre, se réunit et maintient toutes les disponibilités pour poursuivre les contacts institutionnels avec les associations représentatives. secteurs », lit-on la même information.

Le ministère de l'Économie a également indiqué que 26 350 demandes avaient été reçues jusqu'à 15 heures aujourd'hui dans le cadre du programme Apoiar, «pour un montant de soutien estimé à 267 millions d'euros sous forme non remboursable».

Mercredi dernier, des candidatures ont été ouvertes «pour des soutiens entièrement non remboursables», dans le cadre de ce programme, «pour un montant total de 750 millions d'euros, qui comprend deux modalités».

La première, étendue à un large éventail d'activités économiques, y compris les établissements de restauration et assimilés, afin d'accompagner les micro et petites entreprises en raison de la baisse de chiffre d'affaires enregistrée aux trois premiers trimestres 2020, par rapport à 2019, avec une limite de 20 % de casse dans la facturation soit 7 500 euros pour les micro-entreprises et 40 000 pour les petites entreprises, ces plafonds étant majorés de 50% pour les établissements nocturnes.

Et un second, cumulatif pour les établissements de restauration et assimilés, afin de compenser les pertes de facturation les week-ends où des restrictions particulières de circulation s'appliquent, avec une limite de 20% des pertes de facturation pour les micro, petites et moyennes entreprises. , pour les 44 premiers week-ends de 2020.

Le gouvernement souligne également d'autres mesures de soutien qui ont été prises cette année, à savoir les lignes de crédit, le régime simplifié de licenciement, les moratoires sur le crédit-bail et le crédit bancaire autres que le logement et les reports de paiement à l'État.

Le groupe de neuf entrepreneurs campé à l'extérieur de l'Assemblée de la République en grève de la faim a déjà garanti qu'il ne quitterait le site que lorsque le gouvernement présentera une solution pour le secteur, ou bien «en ambulance».

La restauration est l'un des secteurs les plus touchés par la pandémie de covid-19 et les mesures adoptées pour la contenir.

Dans l'intervalle, les hommes d'affaires pour la restauration de Porto ont entamé hier soir, devant la mairie, une veillée indéfinie jusqu'à ce que le gouvernement discute du soutien au secteur.

ATR (MPE / ALYN) // MLS

Le contenu de Covid-19: le gouvernement dit qu'il privilégie les contacts avec les entités institutionnelles apparaît en premier dans Visão.