"Le moment est venu de commencer à délimiter une stratégie de confinement des populations par étapes" après 90 jours de couvre-feu, selon un communiqué du Conseil des ministres lu par le porte-parole, Adelino Lucas.

La situation de catastrophe publique dure jusqu'au 31 juillet et, selon le communiqué du gouvernement, vise à "établir un certain équilibre entre les mesures préventives à caractère sanitaire et le retour progressif de l'activité économique dans le pays".

Le gouvernement a appliqué la situation de catastrophe publique sur la base de la loi sur la protection civile et les incendies, expliquant qu'elle «correspond parfaitement à la situation dans laquelle le pays vit actuellement à la suite de la pandémie de Covid-19».

Selon le communiqué du Conseil des ministres, le processus déflationniste de la population se déroulera en trois étapes "avec un allégement conséquent des mesures de restriction" en trois étapes.

Le porte-parole du gouvernement souligne que dans cette première phase, qui se déroule du 16 au 30 de ce mois, le gouvernement n'ouvre l'espace aérien que pour des vols commerciaux de rapatriement exceptionnels, uniquement avec des passagers nationaux ou étrangers résidant à São Tomé et Príncipe .

L'exécutif a également révoqué le processus de confinement obligatoire imposé par l'état d'urgence en santé publique, autorisant la réouverture des cafés, pâtisseries, restaurants et mobil-homes pendant des heures réduites de 7h à 16h, dans le respect des règles sanitaires.

Les travaux publics et privés reprendront également et les praticiens sportifs individuels pourront reprendre la formation.

Adelino Lucas souligne également que les messes et les services reprendront "un jour sur deux avec l'occupation d'un tiers de la capacité des églises et du temple, dans le respect des règles générales de santé afin de réduire les risques de contagion".

Dans la deuxième phase de l'application Situation of Public Calamity, le commerce et les services généraux commenceront à fonctionner pendant les heures normales, la fonction publique aura des heures normales de travail avec la présence de tous les employés et des cours en face à face pour les étudiants de l'enseignement supérieur, Enseignement de 12e année et professionnel, «distribué par un maximum de 20 élèves par classe».

Dans cette deuxième phase, qui commence du 1er au 15 juillet, selon le communiqué, les établissements hôteliers, les «guest house» et les casinos, les musées, les théâtres, les expositions culturelles et artistiques et les bibliothèques seront rouverts.

À cette occasion, l'espace aérien sera également ouvert et les vols commerciaux en provenance des pays de la Communauté lusophone (CPLP) seront autorisés, dans le respect des règles générales et des réglementations internationales.

Les visites aux patients dans les hôpitaux seront également autorisées à l'exception de celles affectées par Covid-19.

Dans la troisième phase de ce processus, qui commence le 16 et se termine jusqu'au 31 juillet, le gouvernement établit le «retour aux liaisons aériennes entre les deux îles et le transport de passagers par bateau et étendra l'autorisation pour les vols commerciaux de tous les pays.

Le gouvernement prévient dans ce communiqué que "ce processus est dynamique et fera l'objet d'une évaluation constante", et ces mesures "peuvent changer ou être réajustées à tout moment, compte tenu de l'évolution de la pandémie dans notre pays".

La situation de calamité publique sur le territoire national est décrétée par le gouvernement le même jour que le ministère de la Santé a annoncé que le pays avait enregistré neuf autres cas positifs de nouveau coronavirus grâce à des tests rapides effectués au cours des dernières 24 heures.

Avec ces neuf cas, le nombre de São Toméans infectés par Covid-19 est passé à 659.

MYB // JPS