La prévision, qui aggrave l'estimation précédente, apparaît dans les documents à l'appui du projet de loi sur le budget de l'État 2021, consultés aujourd'hui par Lusa, le jour où l'archipel rouvre les quatre aéroports internationaux aux vols commerciaux depuis l'étranger, suspendus depuis 18 Mars pour contenir l'émission de covid-19.

En juillet, alors que l'archipel devait rouvrir ses portes aux vols commerciaux internationaux le mois suivant – ce qui ne s'est pas concrétisé, ne faisant avancer qu'un couloir aérien pour les vols essentiels au départ de Lisbonne -, le gouvernement a estimé que la demande touristique chuterait cette année à des niveaux de 2009, avec la perte de 536 000 touristes, un secteur qui garantit 25% du produit intérieur brut (PIB) du Cap-Vert.

Il s'agissait, comme prévu dans le Budget rectificatif de l'État pour cette année, puis approuvé, d'une baisse de 58,8% de la demande touristique, par rapport aux 819 mille touristes que l'archipel a accueillis en 2019.

Le gouvernement avait initialement estimé, en début d'année, avant la pandémie, une croissance de 6,6% de la demande touristique, se rapprochant de l'objectif annuel d'un million de touristes, après une croissance de 7% en 2019.

Cependant, selon les prévisions du gouvernement en juillet, le Cap-Vert ne devrait recevoir que 337 555 touristes cette année. Sur ce total, 170 778 sont des touristes qui ont déjà visité le pays au premier trimestre de 2020, donc d'ici la fin de l'année, le Cap-Vert devrait accueillir un peu plus de 165 000 touristes.

Cette pause, après août, septembre et une partie d'octobre sans vols internationaux, est désormais aggravée dans les prévisions du gouvernement.

«Etant donné que la frontière pour le marché touristique reste fermée, la baisse du nombre de touristes pourrait atteindre 70%, atteignant les chiffres de 2005», lit-on dans la proposition de budget entrée ce mois-ci au parlement, pointant vers une faible demande plus de 300 mille touristes cette année.

«Cependant, en 2021, avec la reprise de l'activité économique, quoique lentement, la demande touristique devrait augmenter entre 22,5% et 35%, améliorant la performance des nuitées et des revenus touristiques, les chiffres étant situés à des niveaux similaires à ceux de 2011 », ajoute le document.

En 2019, les recettes touristiques ont atteint un niveau record de 43,103 millions d'escudos (389 millions d'euros), mais selon les prévisions du gouvernement faites en juillet, elles tomberont cette année à 15086 millions d'escudos (136 millions d'euros), un nombre il est également révisé à la baisse maintenant.

L'annonce du redémarrage des vols commerciaux internationaux à partir d'aujourd'hui, après presque sept mois, a été faite vendredi par le ministre du Tourisme et des Transports, Carlos Santos, indiquant que les passagers sont obligés de présenter des tests négatifs pour le covid- 19 au moins 72 heures avant le voyage.

Le trafic maritime commercial de passagers est également repris aujourd'hui, ainsi que les opérations d'échelle technique et d'approvisionnement en aéronefs dans les aéroports nationaux.

Le Cap-Vert a enregistré une accumulation de 7072 cas de covid-19 dans l'archipel, avec 75 tués, depuis le 19 mars.

La pandémie de covid-19 a déjà fait plus d'un million et soixante-quatorze mille morts et plus de 37,2 millions de cas d'infection dans le monde, selon un rapport de l'agence française AFP.

PVJ // VM

Le contenu de Covid-19: Le gouvernement aggrave les prévisions et la demande touristique pour le Cap-Vert remonte à 15 ans apparaît d'abord à Visão.