Manuel Heitor, qui s’exprimait lors d’une audition requise par le PCP sur les revendications des scientifiques, a déclaré avoir soumis aujourd’hui pour publication (dans Diário da República) une ordonnance prévoyant l’octroi de bourses extraordinaires aux boursiers empêchés réaliser leurs plans d’activité en raison de la pandémie

«C’est le mécanisme le plus rapide qui protège et défend au mieux les boursiers», a affirmé le ministre au sein de la Commission de l’éducation, des sciences, de la jeunesse et des sports.

Le règlement pour l’attribution de ces bourses exceptionnelles sera établi jusqu’au 15 juin par la Fondation pour la science et la technologie (FCT), la principale entité, sous l’égide du gouvernement, qui finance la recherche scientifique au Portugal.

À Lusa, la présidente de FCT, Helena Pereira, a déclaré que ces bourses exceptionnelles ne sont destinées qu’aux boursiers financés directement par FCT.

Au parlement, le ministre a indiqué que la durée des bourses varie en fonction des besoins des boursiers qui, pour accéder à ces subventions supplémentaires, devront soumettre une demande qui sera évaluée par un comité constitué, en en particulier, des représentants du FCT et de l’Associação de Bolseiros de Scientific investigation.

Justifiant l’utilisation de bourses extraordinaires, Manuel Heitor a fait valoir que la prolongation de la durée des bourses actuelles impliquerait une modification de la réglementation des subventions de recherche scientifique, un processus qui prendrait «au moins quatre mois».

« Je considère que cette question est close et traitée », a-t-il souligné.

Il y a moins d’une semaine, dans des déclarations à Lusa, le ministre de la Science, de la Technologie et de l’Enseignement supérieur a déclaré qu’il espérait disposer du «cadre juridique approprié» pour l’extension des subventions de recherche scientifique dans les «deux prochains mois».

Manuel Heitor admettait alors qu’il était «tout à fait logique» que la date limite des bourses soit prolongée pour les chercheurs qui «voyaient leur travail effectivement affecté», notamment avec le «travail de terrain» et qui «ne pouvaient pas se rendre dans les laboratoires» en raison de leur confinement.

Les activités en présentiel dans les universités, auxquelles s’ajoutent des laboratoires et des centres scientifiques, ont été suspendues, pour la deuxième fois depuis 2020, entre janvier et mi-mai.

En mars, le gouvernement a décidé de prolonger la durée des bourses de recherche pour l’obtention du doctorat qui s’est terminé au cours du premier trimestre jusqu’en mai, à titre exceptionnel et temporaire dans le cadre de la pandémie, mais cette mesure a motivé les protestations des boursiers. , qui a exigé la prolongation des délais pour toutes les subventions de recherche scientifique en cours, un peu comme ce qui s’est passé lors du premier confinement, en mars et avril 2020.

L’année dernière, en mars, toutes les bourses de recherche scientifique, et pas seulement les bourses de doctorat, ont été automatiquement prolongées de deux mois par FCT, mais uniquement celles de FCT, représentant un investissement supplémentaire pour l’entité publique de 12 millions d’euros, qui couvrait environ 5000 bourses. .

Répondant au député du Bloc de gauche Luís Monteiro, qui a interrogé le ministre sur l’avantage de la nouvelle mesure en vue de la prolongation automatique des bourses en mars 2020, soit deux mois, Manuel Heitor a affirmé que la prolongation des bourses, sans terme pré -établi, peut dépasser les délais prévus dans le règlement sur les bourses, ce qui impliquait, à son avis, des modifications législatives plus longues.

La députée du PCP, Ana Mesquita, a rappelé que «le cadre juridique» pour prolonger la durée des subventions de recherche scientifique «existerait si la proposition du PCP avait été approuvée».

En mars, le groupe parlementaire du PCP a présenté un projet de loi qui proposait, entre autres, la prolongation de la durée des bourses pour six mois, mais qui a échoué le 8 avril avec les votes contre PS, PSD, CDS-PP, Initiative libérale et l’abstention de Chega.

« Le ministre et le groupe parlementaire PS doivent se comprendre par rapport à cette question, car cela aurait pu être résolu pendant des mois », a souligné Ana Mesquita, qui a demandé, sans obtenir de réponses, à partir de quelle date les parties intéressées peuvent postuler. aux bourses extraordinaires, si ce soutien couvre les chercheurs dont les bourses ont pris fin en avril ou vont se terminer en mai et si elles s’appliquent également aux boursiers non financés directement par FCT.

Les bourses de recherche scientifique sont une subvention mensuelle accordée aux bénéficiaires qui effectuent des travaux scientifiques pour obtenir, par exemple, un diplôme universitaire (master ou doctorat).

Pour obtenir ce soutien, qui peut être accordé par le FCT ou par une université ou un laboratoire, les candidats ne peuvent exercer aucune autre activité rémunérée, conformément au statut du chercheur.

ER (MYCA) // JMR

Le Covid-19: le gouvernement accordera des subventions de recherche scientifique extraordinaires apparaît en premier dans Vision.