1-1-e1669908198824-png

Covid-19 : l’ASAE suspend 10 établissements entre restaurants, bars et clubs

L’Autorité de sécurité alimentaire et économique (ASAE) a suspendu dix établissements lors d’une opération d’inspection de restaurants, bars et clubs pour non-respect des règles définies dans le cadre de la pandémie de covid-19, a-t-on annoncé aujourd’hui.

Dans un communiqué, l’ASAE précise que l’opération « Éclosion — Phase II » a eu lieu au cours de la nuit dernière, dans les villes de Porto, Viana do Castelo, Vila Real, Leiria, Aveiro, Castelo Branco, Lisbonne, Cascais, Rio Maior, Tomar, Portalegre et Faro, impliquant 60 inspecteurs.

La suspension immédiate de l’activité de 10 établissements a été déterminée, pour non-respect des règles définies pour le contexte actuel de la pandémie, avec les actions ayant la collaboration de la Garde Nationale Républicaine et de la Sûreté Publique.

Selon la note, 99 opérateurs économiques ont été inspectés, et 41 procédures d’infraction administrative ont été engagées, dont 36 liées au non-respect des règles établies dans le cadre d’une pandémie, dont 16 faute de contrôle, par les responsables. pour les établissements, de l’attestation numérique ou des tests covid-19.

Quinze procédures d’infraction administrative ont également été engagées contre des clients pour non-respect de l’obligation de présenter et de posséder un certificat numérique de l’Union européenne covid-19 et cinq pour non-port de masque.

Au cours de l’opération, un individu a également été identifié pour utilisation illégale d’un certificat numérique covid-19 dont l’identité ne correspondait pas à sa pièce d’identité, afin de se soustraire à un certificat de vaccination complet, et la procédure pénale respective a été enregistrée.

Au Portugal, depuis mars 2020, 18 587 personnes sont décédées et 1 177 706 cas d’infection ont été enregistrés, selon les données de la Direction générale de la santé.

La maladie respiratoire est causée par le coronavirus SARS-CoV-2, détecté fin 2019 à Wuhan, une ville du centre de la Chine, et actuellement avec des variantes identifiées dans plusieurs pays.

Une nouvelle variante, l’Ómicron, classée « préoccupante » par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a été détectée en Afrique australe, mais depuis que les autorités sanitaires sud-africaines ont alerté le 24 novembre, des infections ont été signalées dans 57 pays de tous les pays. continents, dont le Portugal.

RCR // HB

Articles récents