« Il n’y a pas d’augmentation significative et inquiétante des admissions à l’hôpital et des décès ici. [por covid-19]ce qui heureusement n’arrive pas, il n’y a aucune raison de changer les mesures », a déclaré Clélio Meneses.

Le responsable s’adressait aux journalistes en marge de la cérémonie d’admission des nouveaux médecins à l’unité de santé de l’île de São Miguel, à Ponta Delgada.

À l’époque, le secrétaire régional a admis que le nombre d’infections par covid-19 augmentait également aux Açores.

« Ce qui se passe aux Açores est ce qui se passe dans le reste du territoire. Une tendance croissante est la lignée BA.5 de la variante Ómicron, qui semble avoir une plus grande capacité de propagation sans une plus grande gravité de la maladie », a-t-il déclaré.

Concernant les tests, Clélio Meneses a annoncé qu’ils ne seront plus gratuits à partir de juin et a énuméré les situations dans lesquelles ils continueront à être remboursés par le Gouvernement régional.

« Il n’y aura, comme je l’ai annoncé, que des tests gratuits pour quand il est obligatoire de les présenter, de visiter ou d’accéder à tout espace où c’est obligatoire, ou de réaliser un test suite à un autotest positif », a déclaré le titulaire de le portefeuille du ministère de la Santé.

Dans la phase actuelle, le titulaire du portefeuille de la santé aux Açores a défendu que « une responsabilité individuelle croissante dans l’identification des symptômes et dans la protection qu’une situation de maladie nécessite est le moyen de lutter contre la pandémie ».

Le nombre moyen d’infections est passé de 14.400 à 22.805 cas quotidiens au Portugal et le Nord a un indice de transmissibilité du coranavirus (Rt) de 1,30, le plus élevé de toutes les régions, a indiqué mercredi l’Institut national de la santé Doutor Ricardo Jorge (INSA).

Selon le rapport hebdomadaire de l’INSA sur l’évolution du covid-19 dans le pays, le Rt – qui estime le nombre de cas secondaires d’infection résultant de chaque personne porteuse du virus – a atteint 1,23 au niveau national et 1,24 au Portugal continental dans la période comprise entre le 09 et 13 mai.

Par régions, Madère est la seule avec un Rt inférieur au seuil de 1, bien qu’ayant enregistré une augmentation de 0,86 à 0,99.

Cet indicateur est plus élevé dans le Nord, qui est passé de 1,17 à 1,30, suivi de Lisbonne et de Vale do Tejo avec 1,23, du Centre avec 1,17, de l’Algarve avec 1,15, des Açores avec 1,14 et de l’Alentejo avec 1,13.

Selon le document, toutes les régions ont également un taux d’incidence largement supérieur à 960 cas pour 100.000 habitants en 14 jours, le plus élevé aux Açores (2.933,1), suivi du Centre (2.797,2), de l’Alentejo (2.678,5), du Nord (2.505,9). ), Lisbonne et la vallée du Tage (1 888), l’Algarve (1 842,1) et Madère (962,1).

L’INSA estime que, depuis le début de la pandémie et jusqu’au 13 mai, le Portugal a enregistré 4 118 509 cas d’infection par le coronavirus SARS-CoV-2 qui cause le covid-19.

Les cas mondiaux de covid-19 ont augmenté de 1% la semaine dernière, la première hausse depuis mars, même si les décès continuent de baisser et ont chuté de 21% au cours des sept jours analysés, indiquent des informations épidémiologiques publiées par l’Organisation mondiale de la santé.

JME (PC) // MCL