À la suite de la réunion du Conseil des ministres, au cours de laquelle les mesures à observer dans le cadre du renouvellement de l'état d'urgence ont été définies, qui se déroule jusqu'à 23 h 59 le 23 décembre et pendant la période de Noël, António Costa a souligné les «effets» et qui ont été expliqués dans un graphique avec l'évolution du nombre de nouveaux cas par semaine.

Les sept derniers jours ont donné lieu à 27 934 nouveaux cas d'infection par le nouveau coronavirus, ce qui représente une baisse de 6 802 par rapport à la semaine précédente.

Cette période, entre le 22 et le 28 novembre, avait déjà marqué le déclin de la courbe épidémiologique, avec un total de 34736 cas et une diminution de 5593 contagions par rapport à la semaine précédente, dans laquelle le «  pic '' de cas des derniers mois a été enregistré: 40,329.

Dans le même temps, le dirigeant exécutif a souligné l'impact de l'imposition du premier état d'urgence sur la deuxième vague actuelle de la pandémie – qui a débuté le 9 novembre et a été effective jusqu'au 23 – sur la trajectoire descendante de la courbe épidémiologique, depuis jusqu'à cette date. chaque semaine, il y avait une variation croissante de nouveaux cas par rapport aux sept jours précédents.

La plus forte augmentation hebdomadaire des nouvelles infections est survenue entre le 25 et le 31 octobre, alors qu'il y avait 7 116 cas supplémentaires – et un total de 25 170 cas – par rapport au total de la semaine entre le 18 et le 24 de ce mois, au cours de laquelle 18 054 cas ont été signalés. cas, dans une période où le pays était dans un état de calamité.

Quant au Rt, l'indice de transmissibilité effectif, le document présenté par l'exécutif a montré que le nombre moyen d'infections par personne infectée est désormais inférieur à 1, se situant à 0,96, après de longues semaines au-dessus de 1. Lorsque le Rt est supérieur à 1, signifie qu'il existe une tendance à l'augmentation des cas.

Enfin, le Premier ministre a indiqué que le nombre d'hospitalisations de patients atteints de covid-19 dans le Service national de santé reste «très élevé», avec 3 229 patients admis dans le service et 517 dans les unités de soins intensifs, bien que survenus ces derniers temps jours un ralentissement de l'admission des personnes infectées par le SRAS-CoV-2 en contexte hospitalier.

Le Portugal compte au moins 4 876 décès associés à la covid-19 sur 318 640 cas confirmés d'infection, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé (DGS).

Le pays est en état d'urgence depuis le 9 novembre et jusqu'au 8 décembre, période au cours de laquelle il y a un couvre-feu obligatoire dans les comtés les plus à risque de contagion.

JYGO // JPF

Le contenu de Covid-19: la semaine dernière, la plus forte baisse de la variation hebdomadaire des cas depuis octobre apparaît en premier dans Vision.