La secrétaire d'État à l'administration interne, Patrícia Gaspar, a supposé aujourd'hui que l'Autorité nationale d'urgence et de protection civile (ANEPC) attend toujours plus d'informations sur les mesures qu'elle devrait prendre dans le plan de vaccination contre le covid-19.

«Nous sommes confrontés à l'un des processus les plus complexes dans le contexte de cette pandémie, qui est coordonné dans le cadre de la santé, avec le soutien des forces armées, de la protection civile et d'autres forces qui peuvent s'avérer nécessaires. Nous attendons des définitions plus claires sur l'arrivée des vaccins et tout est en cours d'opérationnalisation pour que cela fonctionne de la meilleure façon possible. C'est un énorme défi », a déclaré le responsable.

Dans des déclarations en marge de la prestation de serment d'André Fernandes et de Miguel Cruz en tant que commandant et 2e commandant de l'ANEPC, respectivement, pour les trois prochaines années, Patrícia Gaspar a toutefois laissé la garantie que l'entité sera associée à cette nouvelle phase de lutte contre la pandémie.

«La protection civile aura sa mission à remplir, que ce soit dans l'articulation avec toutes les entités qui composent le système et en établissant les ponts nécessaires avec les services municipaux de protection civile – qui auront également un rôle très important ici -, que ce soit dans question de l'opérationnalisation des structures éventuellement nécessaires en étroite collaboration avec les autres acteurs », a-t-il expliqué.

Cependant, le secrétaire d'Etat à l'Administration interne a insisté pour alerter les nouveaux responsables de l'ANEPC que «les choses ne vont pas s'améliorer dans un proche avenir», soulignant la complexité des défis des mois à venir.

«Nous allons entrer dans une nouvelle phase complexe de la pandémie avec le vaccin. Nous devons maintenir les niveaux de réponse que nous souhaitons », a-t-il noté, tout en soulignant« les temps très difficiles »à venir et la nécessité de ne pas abandonner:« Nous avons peut-être tendance à démotiver, mais c'est dans ces moments-là que nous devons prouver notre capacité et notre résilience. Je compte sur tout le monde pour que ces défis puissent être relevés avec succès ».

Le Portugal compte au moins 4 803 décès associés à la covid-19 sur 312 553 cas confirmés d'infection, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé (DGS).

Le pays est en état d'urgence depuis le 9 novembre et jusqu'au 8 décembre, période au cours de laquelle il y a un couvre-feu obligatoire dans les comtés les plus à risque de contagion.

JYGO // HB

Le contenu du Covid-19: Protection civile sans définition claire du rôle dans la vaccination apparaît en premier dans Visão.