Ce pays de 11,5 millions d'habitants et à forte densité de population a enregistré à ce jour 10 001 décès, dont 14 dans les dernières 24 heures, et 117 115 cas positifs au total, avec plus de 1700 dans les dernières 24 heures, a indiqué l'institut de santé publique de Sciensano.

Les autorités belges ont adopté depuis le début de la pandémie il y a sept mois, un large recensement des décès, y compris ceux survenus dans les hôpitaux et les maisons de retraite médicalisés mais aussi les décès éventuellement liés au virus, sans forcément avoir de test. confirmer ce soupçon.

Au pic de la pandémie en avril, la Belgique avait été à l'origine de plus de 250 décès par jour pendant dix jours, avec un record de 321 le 8 avril, selon les données de Sciensano.

La barrière des 5000 morts a été franchie le 17 avril.

Pour compléter le système actuel de suivi des contacts via les centres d'appels téléphoniques, les autorités sanitaires ont officiellement annoncé aujourd'hui une application mobile appelée «Coronalert» et ont exhorté les Belges à la télécharger sur leurs téléphones portables.

«À partir d’une proportion de 15% d’utilisateurs parmi la population, des vies peuvent être sauvées», a déclaré Axel Legai, chef de la «strat-up» Devside qui a développé l'application.

La diminution du nombre de contaminations et de décès s'accélère "dès que 20% ou 30% des rejets sont dépassés", a-t-il ajouté, citant les travaux du scientifique américain Christopher Fraser.

L'application «Coronalert», qui fonctionne via le système Bluetooth, «remplit une fonction d'aide à la mémoire en empêchant de manière anonyme les contacts à haut risque dont nous ne nous souvenons pas ou n'avons pas d'identité», souligne un communiqué de présentation.

La condition préalable implique qu'il soit installé simultanément par un patient qui a été testé positif et les personnes avec lesquelles il a récemment croisé.

Le bilan quotidien des décès en Belgique a de nouveau augmenté depuis le début du mois, passant de trois à sept ou huit en moyenne ces derniers jours, et les personnes âgées ou à la santé fragile sont devenues de plus en plus nombreuses parmi les malades.

Les personnes âgées de quelque 1 500 foyers en Belgique ont été durement touchées par la pandémie.

Ces établissements ont enregistré environ la moitié des décès, selon les chiffres officiels. Un chiffre qui selon l'organisation Médecins Sans Frontières (MSF) de Belgique passe aux deux tiers environ (64%) si l'on inclut les résidents des maisons de retraite médicalisés décédés à l'hôpital, dénonçant la situation de fin de vie «pour des temps terribles ».

La pandémie de covid-19 a déjà fait plus d'un million de morts et plus de 33,7 millions de cas d'infection dans le monde, selon un rapport de l'agence française AFP.

Les États-Unis sont le pays qui compte le plus de décès (206 005) et aussi le plus de cas d'infection confirmés (près de 7,1 millions).

En Europe, le plus grand nombre de décès est enregistré au Royaume-Uni (42.143 morts, plus de 453 mille cas), suivi de l'Italie (35.894 morts, plus de 314 mille cas), de la France (31.893 morts, plus de 550 mille cas) et en Espagne (31 614 morts, plus de 758 000 cas).

Le Portugal compte 1 971 décès dans 75 542 cas d'infection.

PCR // ANP