Dans une information mise à disposition sur son site internet, le sanctuaire précise que, «compte tenu du contexte d’enfermement, imposé par la pandémie, la première retraite de l’année, programmée par le Service d’accueil et de pastorale, du 29 au 31 janvier – Retiro da Luz do Temps ordinaire – a été annulé ».

« Même ainsi, et compte tenu des conséquences qu’un tel isolement prolongé a sur la vie d’un chrétien, le sanctuaire a décidé de promouvoir cette proposition alternative », qui peut être une opportunité pour, « dans les jours lents et silencieux », les fidèles de s’ouvrir «à l’écoute profonde de la voix de Dieu», dit-il.

La retraite, intitulée «De la grotte au ciel – habitez le cœur et ouvrez-le à l’autre», a lieu les 12 et 13 février, «date à laquelle on se souvient des apparitions, dans le pèlerinage mensuel de février».

«L’enfermement imposé par la pandémie nous oblige à (réapprendre) être chez nous, dans le logement physique qui nous sert de maison, mais surtout, nous sommes confrontés au sanctuaire intérieur de notre conscience, hors duquel nous vivons trop souvent», dit , citée dans les mêmes informations, Sandra Bartolomeu, religieuse de la Congrégation des Servantes de Notre-Dame de Fátima, qui guidera cette retraite à travers la plateforme Zoom.

Le temple marial ajoute que «dans le récit des apparitions de Fatima, l’Ange est celui qui apparaît le premier pour aider à dissiper la peur, conduisant les petits bergers sur le« chemin du cœur au cœur de Dieu »».

«Par conséquent, les trois apparitions de l’Ange seront la devise de cette rencontre spirituelle qui durera deux jours, avec des moments de méditations partagées, de réflexion et d’approfondissement spirituels», explique le Sanctuaire de Fátima, dans la commune d’Ourém (Santarém).

L’inscription, qui peut se faire via le site www.fatima.pt, est gratuite, mais obligatoire et sujette à confirmation.

«La retraite permettra à un nombre limité de participants, de sorte que les conditions d’une participation plus personnalisée et d’un environnement de groupe plus rapproché soient favorisées», dit-il également.

La semaine dernière, en raison de la pandémie de covid-19, le sanctuaire a annoncé qu’il reprendrait la transmission en ligne de cinq célébrations quotidiennes, en raison de la suspension des célébrations avec la présence des fidèles déterminée par la Conférence épiscopale portugaise.

Les célébrations quotidiennes sont, depuis samedi, «trois messes – à 11h00, 12h30 et 15h00 – et deux moments de prière du Rosaire – à 18h30 et 21h30 -, de la Basilique Notre-Dame do Rosário de Fátima, en partenariat avec TV Canção Nova Portugal ».

Ces célébrations peuvent être suivies «sur www.fatima.pt, via Facebook et la chaîne YouTube du sanctuaire, ainsi que via MEOKanal, position 707070».

La commune d’Ourém a enregistré, depuis le début de la pandémie, en mars de l’année dernière, 2381 cas positifs du nouveau coronavirus, avec 1040 cas restant actifs, selon des informations rendues disponibles vendredi par la Chambre d’Ourém.

Au cours de la même période, 1 304 se sont rétablis de la maladie, avec 37 décès.

SR // SSS

Covid-19: Santuário de Fátima promeut la première retraite en ligne apparaît en premier à Visão.