BCP avait plus de 125 000 crédits aux familles et aux entreprises en retard de paiement à la fin septembre, représentant un montant total de prêt de près de 9 milliards d'euros, a été débloquée aujourd'hui.

Dans les comptes des neuf premiers mois de l'année, communiqués aujourd'hui à la Securities Market Commission (CMVM), la banque dirigée par Miguel Maya a indiqué avoir plus de 125 mille opérations en défaut, portant sur des crédits d'un montant total de 8,9 milliards. euros.

Au 30 septembre, la BCP avait 59 560 opérations de crédit avec des clients privés en défaut en vertu de la loi gouvernementale et 41 554 opérations de crédit privées (selon les règles de l'Association bancaire portugaise).

En d'autres termes, il y a plus de 101 000 prêts de particuliers en souffrance qui, au total, ont une valeur de 4,2 milliards d'euros, dont 91% se rapportant à des prêts hypothécaires.

Les prêts des entreprises en défaut s'élèvent à 23 909, pour une valeur totale de 4,7 milliards d'euros.

La banque présidée par Miguel Maya a également indiqué aujourd'hui que, le 23 octobre, le financement des entreprises au titre des lignes covid-19 (garanti par l'Etat) s'élevait à 2,4 milliards d'euros.

Mardi, lors de la conférence «Banca do Futuro», le président exécutif de la BCP, Miguel Maya, a mis en garde contre les risques de mettre fin aux moratoires bancaires avant que les entreprises ne redeviennent liquides.

«Le retrait du soutien à l'avance serait dramatique. Nous devons laisser le temps à l'économie de respirer », a déclaré Miguel Maya.

Aujourd'hui, lors de la conférence de presse pour la présentation des résultats (une baisse des bénéfices de 46% à 146,3 millions d'euros entre janvier et septembre cette année), il a considéré comme une «erreur» de penser que «le problème est à la fin des moratoires», alors que le problème sera que les entreprises pourront générer de l'argent pour payer leurs obligations financières.

Des moratoires sur le crédit (qui suspendent les paiements de capital et / ou d'intérêts) ont été créés pour aider les familles et les entreprises pénalisées par la crise économique déclenchée par la pandémie de covid-19.

Fin septembre, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu'en septembre 2021 les moratoires sur les prêts aux entreprises et aux particuliers (dans ce cas, les prêts au logement et à l'éducation).

Dans le cas des entreprises, cependant, la prolongation des moratoires apporte des solutions différentes pour les entreprises en fonction du secteur dans lequel elles opèrent et de l'impact de la pandémie sur leur activité.

Ainsi, les entreprises insérées dans des secteurs particulièrement touchés par la pandémie, à savoir ceux du tourisme, de la culture, du secteur social ou encore de la réparation et du commerce automobile, bénéficieront de la prolongation du moratoire jusqu'au 30 septembre de la manière exacte définie jusqu'au 31 mars, c'est-à-dire qu'elles continueront pour bénéficier de la suspension du paiement du principal et des intérêts.

Pour les entreprises restantes actuellement couvertes par les moratoires, la prolongation jusqu'au 30 septembre 2021 maintient la suspension du paiement du capital, mais pas des intérêts.

IM / JE // JNM

Le Covid-19: contenu BCP avec 125 mille crédits avec un moratoire fin septembre apparaît d'abord à Visão.