L’Association des hôtels, restaurants et établissements similaires du Portugal (AHRESP) a aujourd’hui défendu l’abrogation de l’interdiction de vente, dans le «  take away  » de tout type de boissons, avertissant que ce qui est censé être évité, c’est la consommation avec les établissements.

Dans son bulletin quotidien, l’association précise que « les dernières mesures restrictives imposées à l’exploitation du restaurant et autres sont venues déterminer l’interdiction, dans le » take away « , de la vente de tout type de boissons ».

L’AHRESP considère que «la vente de boissons en elle-même ne représente pas de risque accru», arguant que «cette mesure doit être abrogée, car ce que nous voulons empêcher, c’est la consommation de produits à la porte de l’établissement ou dans ses environs, et non la vente, qui ne fera que nuire à la situation déjà difficile des établissements ».

Cette question « revêt une plus grande pertinence dans les établissements qui fonctionnent avec des menus, avec des boissons souvent comprises dans le prix », précise l’AHRESP, ajoutant qu ‘ »elle remet en question la tutelle sur ce sujet et d’autres qui soulèvent de nombreux doutes ».

Les ventes au guichet dans les magasins de produits non alimentaires et de boissons, y compris le café, dans les établissements alimentaires ont été interdites, même dans celles autorisées à vendre à emporter, a annoncé lundi le Premier ministre.

Ces nouvelles restrictions ont été connues à l’issue d’un Conseil des ministres extraordinaire au cours duquel le gouvernement a approuvé de nouvelles mesures relatives à l’emprisonnement général qui sont entrées en vigueur à 00h00 vendredi dernier.

Le Premier ministre a rappelé que trois jours « est une courte période pour évaluer les mesures adoptées », mais a souligné que les données disponibles indiquent la nécessité de « clarifier les règles qui ont fait l’objet d’abus » ou d’élargir « le cadre des restrictions ». , approuvé la semaine dernière.

Dans ce contexte, la vente ou la livraison au guichet de tout établissement du commerce non alimentaire, tel que les magasins de vêtements, est interdite, ainsi que la vente ou la livraison au guichet de «tout type de boissons, y compris les cafés», cette interdiction étant étendue à établissements autorisés à pratiquer le «take-away».

Le gouvernement a également décidé d’interdire la permanence et la consommation de denrées alimentaires à la porte ou à proximité des établissements alimentaires et de fermer tous les espaces de restauration des centres commerciaux, même sous le régime des «plats à emporter».

ALYN (LT) // MSF

Le contenu de Covid-19: AHRESP appelle à l’abrogation de l’interdiction de la vente de boissons dans les «plats à emporter» apparaît en premier à Visão.