La maire d'Alcanena, Fernanda Asseiceira, a déclaré aujourd'hui à Lusa que, au cours du week-end, trois autres décès auraient eu lieu, des informations qui sont toujours confirmées.

Selon le maire, l'épidémie dans cette institution, qui a une capacité maximale de près de 130 utilisateurs, est survenue début novembre, après qu'une femme âgée ait été soumise au test SARS-CoV-2 lors de son admission à l'hôpital Centro Tejo.

"Les premiers résultats connus au cours du week-end des 7 et 8 novembre faisaient état d'une demi-douzaine de cas, ce qui laissait espérer que l'épidémie serait confinée", a-t-il déclaré.

Cependant, une semaine plus tard, des tests ont révélé que l'épidémie s'était propagée, avec 91 utilisateurs et 34 employés ayant des tests positifs, une valeur que les résultats du nouveau test réalisé vendredi dernier et connu dimanche ont révélé avoir augmenté. pour les 111 utilisateurs et 47 travailleurs, a-t-il déclaré.

Seuls 12 utilisateurs ont continué à avoir un résultat de test négatif, restant isolés du reste, a-t-il déclaré.

La maison dispose de deux bâtiments, l'un plus ancien, au rez-de-chaussée, et l'autre, de trois étages, l'épidémie se propageant aux deux espaces, a déclaré Fernanda Asseiceira, soulignant les «excellentes conditions» existant dans cette institution.

Le maire a déclaré que les proches des employés avaient également été soumis à des tests, un appel étant lancé pour rester en détention, que les résultats soient positifs ou négatifs, afin d'empêcher l'épidémie de se propager dans la communauté.

L'assistance aux personnes âgées est garantie avec le soutien des ressources humaines de la Brigade d'intervention rapide de la sécurité sociale, d'une association de Lisbonne qui, à la demande de la municipalité, a procédé au nettoyage et à la désinfection du logement, et à partir des demandes soumises par l'institution avec le centre d'emploi, a-t-il dit.

Le Portugal compte au moins 3 971 décès associés à la covid-19 sur 264 802 cas confirmés d'infection, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé (DGS).

Le pays est en état d'urgence depuis le 9 novembre et jusqu'au 8 décembre, période pendant laquelle il y a un couvre-feu obligatoire dans les comtés présentant le risque de contagion le plus élevé, Alcanena étant l'un des 127 comtés classés comme à très haut et extrêmement haut risque.

MLL //

Le contenu Covid-19: Home in Minde, Alcanena, avec 158 infectés et deux morts confirmés apparaît en premier dans Vision.