Le chef du gouvernement et président en exercice du Conseil de l’UE est intervenu, par visioconférence, lors d’un événement célébré aujourd’hui à Rome, en format hybride, organisé par les socialistes européens, dédié à la Conférence sur l’avenir de l’Europe, dont le lancement officiel aura lieu dimanche prochain, 9 mai, Journée de l’Europe, à Strasbourg.

«Nous savons que les États membres, même dans notre famille, ne partagent pas tous la même vision de l’Europe, de l’avenir ou de l’avenir de l’Europe. La conférence nous permettra d’avoir un débat ouvert et franc sur la manière de surmonter les divisions et de renforcer ce qui nous unit. C’est ce que nous avons toujours fait en tant que communauté au cours des dernières décennies », a déclaré António Costa.

Soulignant que « l’Europe est confrontée à une crise sans précédent », causée par la pandémie de covid-19, « qui a apporté incertitude, anxiété et peur », le Premier ministre a réaffirmé que « la Conférence sur l’avenir de l’Europe est un message fort de confiance et d’espoir »Dans le futur commun, envoyé aux citoyens. «Nous avons la certitude que nous surmonterons la pandémie et la crise, et espérons qu’ensemble, nous construirons une Europe verte et numérique, où chacun a l’avenir».

António Costa a donc souligné que « cela ne peut pas être une conférence d’institutions, discutant des institutions », mais plutôt « une conférence de citoyens européens, discutant de ce qu’ils veulent et de la manière dont ils veulent construire l’Europe du futur ».

«La conférence sur l’avenir de l’Europe réunira les Européens pour discuter de leurs principales préoccupations et attentes avec leurs représentants. Les partis politiques progressistes jouent un rôle central dans ce débat. Les politiques publiques doivent apporter des réponses concrètes aux besoins quotidiens de nos citoyens. Personne ne peut se sentir laissé pour compte. Et maintenant, le moment est venu d’agir et de construire ensemble une société plus juste », a-t-il conclu.

Initialement prévue pour «  démarrer  » en mai 2020 et durer deux ans, la conférence a été reportée non seulement en raison de la pandémie de covid-19, mais aussi en raison des différences autour du modèle de gouvernance de ce forum – qui ont été surmontées pendant la présidence portugaise de Conseil de l’UE au premier semestre 2021 – et se poursuivra pendant environ un an, jusqu’au printemps 2022.

La Conférence sur l’avenir de l’Europe est présidée par le Premier ministre, António Costa, pendant la présidence tournante du Conseil de l’UE – jusqu’à la fin juin, succédant au chef du gouvernement slovène -, par le président de la Parlement européen, David Sassoli, et par la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.