Après une rencontre avec le chef de l’État français, Emmanuel Macron, au palais de l’Élysée à Paris, António Costa a déclaré avoir évoqué des questions telles que la paix, la sécurité alimentaire, la transition énergétique et la défense.

« C’est l’occasion d’évoquer les questions qui sont à l’ordre du jour de l’Europe, les questions qui ont à voir avec la reconstruction de la paix, la nécessité de répondre aux crises de sécurité alimentaire et de renforcer nos capacités de défense. Mais aussi répondre à ce que cette crise a bien montré, c’est que la plus grande vulnérabilité de l’Europe se situe dans le secteur de l’énergie », a-t-il souligné.

Avant de déjeuner au Palácio do Eliseu, le chef de l’exécutif portugais a dit qu’il avait « l’énergie » du président français pour construire l’avenir de l’Europe, à savoir l’indépendance énergétique et de défense.

« Ici, à l’Élysée, avec l’énergie du président Emmanuel Macron, c’est certainement un bon point pour se pencher sur l’avenir de l’Europe, sur ce que nous devons changer pour avoir un monde toujours plus fort, plus juste, plus inclusif et plus apte à rivaliser à l’échelle mondiale », a déclaré le Premier ministre portugais aux journalistes.

Costa est à Paris pour ouvrir trois expositions sur l’art portugais dans les principaux musées français, dont le Louvre, étant reçu pour un déjeuner de travail au Palais de l’Élysée.

Anticipant la discussion autour de la table du déjeuner, António Costa a défendu la nécessité d’accélérer la transition énergétique pour « regagner » l’indépendance européenne dans ce secteur, et Emmanuel Macron s’est également montré ouvert à une entente à cet égard.

« Parlons de l’Ukraine, la meilleure façon de continuer à soutenir l’Ukraine, de sanctionner la Russie et de tout faire pour mettre fin au conflit. Parlons de la sécurité alimentaire. Nous avons travaillé ces dernières années pour renforcer l’Europe et nous allons parler de la question de l’énergie et de la défense », a déclaré Emmanuel Macron.

Après un agenda exigeant au niveau européen qui a conduit les deux dirigeants à se rencontrer la semaine dernière à Bruxelles, le président français a plaisanté en disant que lui et António Costa ne se lâchaient plus. Macron a également déclaré que l’Afrique sera discutée au déjeuner.

« L’Afrique est l’un des sujets très importants pour nos deux pays. Votre pays est très engagé et un partenaire constant et efficace, et notre partenariat renforcé est un autre point d’engagement au niveau européen », a-t-il déclaré.

Emmanuel Macron en a également profité pour confirmer sa présence au sommet de l’ONU sur l’océan, qui aura lieu en juin à Lisbonne.

Dans le cadre de la Saison des Croisades entre la France et le Portugal, qui se déroule cette année, António Costa inaugure aujourd’hui à Paris trois expositions liées au Portugal : au Louvre, « L’âge d’or de la renaissance portugaise », « Le reste est ombre » au Centre Pompidou et « Gulbenkian pour lui-même » à l’Hôtel de la Marine.