Le Premier ministre, António Costa, prêtera serment lundi en tant que ministre des Affaires étrangères, en remplacement d’Augusto Santos Silva, pour qu’il prenne la place de député et soit candidat à la présidence de l’Assemblée de la République.

Cette information a été publiée officiellement aujourd’hui par le biais d’une note sur le site officiel de la Présidence de la République sur Internet. Le chef de l’État, Marcelo Rebelo de Sousa, a communiqué ce matin aux journalistes la nomination provisoire d’António Costa au poste de ministre des Affaires étrangères, prédisant qu’elle aurait lieu en début de semaine prochaine.

Selon la note de la présidence, « puisque la révocation d’un ministre entraîne la cessation des fonctions des secrétaires d’État respectifs », lundi « l’actuel secrétaire d’État aux Affaires européennes et secrétaire d’État reprendra également ses fonctions. des affaires étrangères et de la coopération », respectivement, Ana Paula Zacarias et Francisco André.

A lire aussiCosta sera temporairement ministre des Affaires étrangères par intérim
Cela signifie que les deux autres membres de l’équipe dirigée par Augusto Santos Silva seront disculpés lundi et non reconduits : Berta Nunes, secrétaire d’État aux Communautés portugaises, et Eurico Brilhante Dias, secrétaire d’État à l’Internationalisation — ce dernier assumera également le poste de député et est candidat au poste de leader parlementaire du PS.

Dans cette note publiée aujourd’hui en fin de journée, on lit que « le président de la République prêtera serment le lundi 28 mars, le Premier ministre également en tant que ministre des Affaires étrangères, tout comme le professeur Augusto Santos Silva cessera de telles fonctions. ce jour-là, à sa demande, pour exercer pleinement le statut de député et briguer la présidence de l’Assemblée de la République ».

Dans la matinée, dans des déclarations aux médias, au Rectorat de l’Université de Lisbonne, Marcelo Rebelo de Sousa a justifié cette nomination transitoire par la nécessité de « faire en sorte qu’il n’y ait pas d’interruption, qu’il y ait une continuité dans la politique étrangère » jusqu’au nouveau Le gouvernement entre en fonction.

« Il est très courant que cela se produise, que le Premier ministre assume temporairement les fonctions, dans ce cas, de ministre des Affaires étrangères », a-t-il déclaré.

La première session plénière de la XVe Législature est prévue le mardi 29 mars et l’installation du XXIIIe Gouvernement constitutionnel le lendemain, le 30 mars.

Interrogé sur la date à laquelle António Costa prendrait ses fonctions de ministre des Affaires étrangères par intérim du XXIIe gouvernement sortant, le chef de l’Etat a répondu qu' »il n’y a pas d’investiture proprement dite, c’est une inauguration symbolique », qui devra se faire « au début de la semaine, alors que le Premier ministre est maintenant au sommet de l’OTAN et au sommet de l’Union européenne ».

« Après, cependant, la sélection ou les invitations aux secrétaires d’État ont lieu. Je soulignerais que cela se produit dans le temps, car il n’y a pas de ressources, et jusqu’à présent, aucune ressource n’est apparue [do apuramento dos resultados no círculo da Europa]l’inauguration est, comme prévu, pour mercredi prochain », a-t-il ajouté.