Selon le calendrier, publié aujourd’hui, l’un des moments les plus importants sera le Congrès international Fernando Pessoa, du 13 au 15 octobre, « un moment particulièrement important pour les études personnelles, un temps pour mettre à jour les connaissances et découvrir de nouvelles enquêtes ».

Comme lors de l’édition précédente, qui a eu lieu en 2017, le congrès occupe à nouveau la Fondation Calouste Gulbenkian et bénéficie du soutien du Conseil paroissial de Campo de Ourique.

Mais le programme de la Casa Fernando Pessoa, située dans ce quartier de Lisbonne, commence bien plus tôt, plus précisément ce week-end, avec Verso Livre, dans lequel les éditeurs de poésie reçoivent carte blanche pour vivre à la Casa, pendant deux jours, avec leurs propositions.

Ainsi, samedi et dimanche, l’éditeur Douda Correria présente son catalogue en lectures, un concert de clavecin avec des transcriptions de Carlos Paredes, de Joana Bagulho, et le lancement d’un nouveau livre « O Pessoa é Politico », de Miguel Bonneville et Maria Gil.

Le 23 septembre sera marqué par une World Poetry Class, cycle dans lequel des spécialistes présentent des poètes que Pessoa a lus, et qui voit Alberto Pimenta donner une lecture intégrale de « A Balada do Velho Marinheiro », de Samuel Taylor Coleridge.

Ce cours « performatique et hors format » sera diffusé en « streaming », souligne Casa Fernando Pessoa.

Le 25 novembre, il y aura un autre World Poetry Class, cette fois avec Bartholomew Ryan présentant Rabindranah Tagore.

Une autre session de Clube dos Poetas Vivos est également prévue (en résidence alternée, entre la Casa Fernando Pessoa et le Théâtre National D. Maria II), avec les poètes Ricardo Marques et Gisela Casimiro, et une session sur la poésie et la performance.

Il y aura également un spectacle de cirque contemporain, « I AM (K)NOT », d’Ana Jordão, basé sur le poème « Tabacaria » d’Álvaro de Campos, et un atelier de concert avec la compagnie Marina Nabais Dança, Corpo-Mapa-Livro .

Dès le 11 novembre, la salle d’exposition temporaire accueillera « Feuilles que le vent récolte — Les Marionnettes de la comédie de Dante », un spectacle de marionnettes réalisé par Alberto Manguel à partir de représentations célèbres des personnages de « La Divine Comédie » de Dante Alighieri, ainsi que dans le cadre des célébrations du 700e anniversaire de la mort du poète.

Le 20, musiciens et poètes se retrouvent dans Noite de Jazz & Poesia, un programme international organisé par le poète Miguel Martins, avec Bruno Béu (piano), José Anjos (batterie) et George Haslam (saxophone baryton), et les poètes André Tecedeiro, Richard Price et Ana Isabel Soares.

L’anniversaire de Casa Fernando Pessoa sera célébré à la fin du mois, avec une séance de lecture de poèmes de l’actrice Ângela Pinto, avec une conception sonore en direct et la présence de Manuela Nogueira, nièce de Fernando Pessoa, qui a vécu dans cette maison.

La rentrée scolaire sera marquée par l’équipe de médiation de la Casa Fernando Pessoa, qui recevra les groupes scolaires pour des visites et des ateliers.

AL // MAG

Le contenu du Congresso Internacional et d’Alberto Pimenta dans le programme de la Casa Fernando Pessoa apparaît d’abord dans Visão.