Dans un communiqué, la télévision Correio da Manhã a déclaré avoir « conclu un protocole avec la chaîne de télévision française d’information BFM TV, propriété d’Altice Media, pour l’acquisition de reportages réalisés par les envoyés spéciaux de cette chaîne française en Ukraine et leur diffusion sur journaux télévisés réguliers de la chaîne Cofina Media ».

Avec ce protocole, CMTV rejoint « un partenaire international de référence, qui a une opération d’information au niveau mondial, et qui dispose d’une large équipe de journalistes dans les principaux points stratégiques de ce conflit », souligne Correio da Manhã TV.

Ainsi, la chaîne Cofina « renforce l’offre à ses téléspectateurs au Portugal qui, en plus des reportages quotidiens réalisés par les envoyés spéciaux CM/CMTV en Ukraine, ont également accès à des contenus exclusifs produits par des reporters » de BFM TV.

« La dimension de la tragédie vécue en Ukraine, à laquelle personne n’est indifférent, justifie que, parallèlement au travail brillant que les professionnels de cette maison ont développé, et dont nous sommes très fiers, une perspective différente soit recherchée dans le partenariat avec BFM TV qui croise, additionne et complète les informations professionnelles et rigoureuses que nous apportons quotidiennement au domicile de nos téléspectateurs », souligne Luís Santana, directeur exécutif de Cofina Media, cité dans le communiqué.

Pour le directeur général de la rédaction de CM/CMTV, Carlos Rodrigues, « ce partenariat avec BFM complète le travail développé » par les équipes de terrain et « apporte encore plus de valeur » à ses téléspectateurs.

CMTV « s’engage à offrir en permanence la meilleure information du moment, et BFM est un partenaire fort dans cet objectif », souligne Carlos Rodrigues.

« Cet accord nous permet d’apporter nos reportages spéciaux en Ukraine aux téléspectateurs du Portugal via la première chaîne d’audience câblée du Portugal », indique, à son tour, Arthur Dreyfuss, président de BFM TV en France, notant que la station dispose de « plusieurs équipes d’information ». en Ukraine qui rapportent quotidiennement de manière impartiale et indépendante la situation dramatique dans le pays ».

C’est « un travail essentiel pour lutter contre la désinformation et donner une perspective réelle et à la première personne de ce que vit le peuple ukrainien et de la destruction du pays », conclut le responsable.

CMTV, citant des données de GfK Portugal, responsable de la mesure des audiences de la télévision au Portugal, « a clôturé le premier trimestre de l’année en tête du marché national de l’information par câble ».

La station du groupe Cofina est uniquement disponible sur les plateformes de télévision par abonnement.

ALU // CSJ