Le candidat à la direction du CDS-PP, Nuno Melo, veut un parti « centre-droit moderne » et défend, dans sa motion de stratégie globale, que les militants doivent payer des quotas pour équilibrer la situation financière.

Le député européen est le premier signataire de la motion de 49 pages « Time to Build », qui soutient que le « CDS n’est pas n’importe quel parti », c’est un « parti fondateur du régime démocratique », et que le CDS « n’a pas terminé », malgré des résultats aux élections législatives « tragiques et les pires de l’histoire », chassant le parti du parlement.

Nuno Melo souligne dans sa motion que le CDS-PP « gouverne six municipalités d’expression sur le continent, les Açores et Madère, est représenté au Parlement européen et intègre les gouvernements des deux régions autonomes ».

Soulignant que pour inverser le « cycle négatif » il faut « savoir lire les signes, interpréter courageusement ce qui a raté, changer et corriger ce qu’il faut changer », le dirigeant propose de transformer le CDS-PP  » en un parti politique de centre-droit, formaté pour les défis du XXIe siècle ».

L’eurodéputée veut un parti « des idées claires, des drapeaux clairs et un personnel de premier ordre », soulignant que « la crédibilité et la compétence seront à nouveau des filigranes indélébiles », et souhaite que le CDS aborde des questions qui « sont à l’épicentre des décisions européennes ». « . et conditionnent les éléments essentiels de l’allocation des fonds communautaires », comme l’environnement ou l’économie numérique.

Nuno Melo considère les prochaines élections au Parlement européen, en 2024, « comme une authentique preuve de vie pour le parti », défendant que le CDS devrait « présenter sa propre candidature ».

L’objectif est « de relancer avec force l’ambition qui fera revenir en 2026 le parti à l’Assemblée de la République, aux législatives », souligne-t-il.

Le candidat à la direction du CDS-PP prévient également que le parti « devra se reconstruire et se réorganiser », à un moment où « les ressources financières ont été drastiquement mutilées avec la perte des subventions parlementaires ».

Nuno Melo avance que « chaque militant du CDS devra assurer le paiement de quotes-parts, en contrepartie des droits que cette condition garantit, en cas d’élire, d’être élu et de participer à la vie » du parti, sans avancer une valeur.

Et il propose aussi la création du statut de sympathisant, « sans possibilité d’exercer ces droits ».

Toujours en ce qui concerne la situation financière du CDS-PP, le chef propose dans sa motion de stratégie globale des réunions par le biais des médias numériques « où le siège du parti ne pourra plus être payé » et considère que « les formes légales de collecte de fonds pourraient amortir une partie » du passif .

La motion a reçu des contributions d’Isabel Galriça Neto, Ana Rita Bessa, Pedro Mota Soares, Nuno Magalhães, João Almeida, Diogo Feio, Paulo Núncio, Cecília Meireles, Luís Mira ou Hélder Amaral, entre autres.

Pour « répondre aux défis » de la crise provoquée par le conflit en Ukraine, Nuno Melo défend un « plan national d’urgence », avec des mesures telles qu’une « baisse significative, extraordinaire et temporaire » de la taxe sur les produits pétroliers ou le « plan extraordinaire et réduction temporaire de la TVA » sur l’énergie, les carburants et les produits de première nécessité.

Le candidat souhaite également que le parti défende « un véritable engagement en faveur des énergies renouvelables », un « service militaire facultatif » pour les jeunes et un « statut fiscal pour l’intérieur » du pays.

Le 29e Congrès du CDS-PP aura lieu les 2 et 3 avril à Guimarães, dans le district de Braga.

Lors de l’assemblée générale, sera élu le successeur de Francisco Rodrigues dos Santos, qui a démissionné de la présidence du parti et n’est pas re-candidat, suite aux résultats électoraux aux législatives du 30 janvier.

En plus de Nuno Melo, Miguel Mattos Chaves est également candidat à la direction.

FM // VQ

Le contenu du CDS-PP : Nuno Melo veut un parti « centre-droit moderne » et des militants cotisants apparaît en premier dans Visão.