1-1-e1669908198824-png
27981027_wm-8897974-5797371-jpg

Casa da Música commence l’année en Allemagne avec un cycle jusqu’au 29 janvier

Aujourd’hui, à 19h30, en salle 2, aura lieu la conférence « La musique, une histoire de l’Allemagne » avec le président de l’Assemblée de la République, Augusto Santos Silva, et le sous-directeur du département de musique du Collège supérieur École de musique et des arts du spectacle , Daniel Moreira, animée par la directrice de l’Institut Goethe Portugal, Jana Binder.

A 21h00, l’Orquestra Sinfónica do Porto se produit dans la Sala Suggia, sous la direction du chef principal, Stefan Blunier, pour interpréter « Photoptosis » (1968), de Bernd Alois Zimmermann, et « Uma Vida de Herói » (1898) , de Richard Strauss, dans ce que Casa da Música décrit comme « un dialogue entre deux époques historiques dans une Allemagne profondément contrastée ».

Le cycle se poursuit le samedi avec l’Orquestra Barroca, accompagné d’Andreas Staier, au clavecin et à la direction musicale, et la soprano Nuria Rial, en soliste, pour interpréter un programme composé de pièces de Bach, Haendel et Muffat.

Le dimanche, un concert de « Valsas de Amor » emmène le chœur de l’institution pour interpréter Clara et Robert Schumann, ainsi que Brahms, suivi, le 21, de « Notes Imaginárias », dans lequel l’Orquestra Sinfónica do Porto mènera sur scène de Sala Suggia “Une maison d’appel. My Imaginary Notebook », de Heiner Goebbels, en première nationale.

«Il était impératif de revisiter l’une des plus grandes puissances de la musique, en l’occurrence l’Allemagne, qui continue de nous offrir un patrimoine musical inépuisable, de la Renaissance à nos jours, fournissant, comme peu d’autres, une manne de chefs-d’œuvre, de la canon ou récemment créé, pour tous les Groupes Résidents, de nouvelles propositions musicales qui tendent à brouiller les exclusions traditionnelles et mutuelles entre musique « savante » et « non savante », et matière fertile pour le Service Éducatif », peut-on lire dans le message de le directeur artistique, António Jorge Pacheco, à propos de la saison 2023.

Le 22 janvier, Casa da Música présente, en première nationale, « Speicher », pour un grand « ensemble », de l’artiste en résidence de cette année, Enno Poppe, qui aura une rétrospective de son travail à Porto. Le concert mettra en vedette le Remix Ensemble sur scène, sous la direction du compositeur lui-même.

Le 27, pour clôturer le cycle « Made in Germany », Casa da Música recevra « O Anel do Nibelungo », de Richard Wagner, dans la version instrumentale de Lorin Maazel, qui « condensa une œuvre monumentale ». L’interprétation est assurée par la Sinfónica do Porto, dirigée par Vassily Sinaisky, qui se produira à nouveau le 29, pour jouer des extraits de l’œuvre, « accompagnés de la narration de quelques épisodes ».

«C’est dans le monde et l’époque dans lesquels nous vivons, et non dans une tour d’ivoire, que Casa da Música entend remplir sa mission culturelle et se présenter à l’examen, avec un programme et un engagement compréhensibles et utiles. Nous, notre public, artistes invités et partenaires nationaux et internationaux, vérifierons dans quelle mesure Casa da Música est équipée pour répondre aux attentes de citoyens plus informés et de plus en plus exigeants », a ajouté António Jorge Pacheco dans le message de la saison.

TDI // MAG

Articles récents