La Commission européenne publie aujourd’hui le « paquet d’automne » pour la coordination des politiques économiques et budgétaires, qui comprend des avis sur les plans budgétaires des États membres pour 2022, mais pas celui du Portugal, qui n’attend de le recevoir qu’en mars.

Après avoir rendu public les prévisions économiques d’automne le 11 novembre, l’exécutif communautaire adopte désormais la deuxième partie du « paquet d’automne » pour le semestre européen, qui, outre les avis sur les projets budgétaires pour l’année prochaine, comporte des recommandations pour politique économique dans la zone euro, le rapport sur la situation sociale et l’emploi et le rapport sur les déséquilibres macroéconomiques.

Concernant les avis sur les projets budgétaires, la Commission a déjà fait savoir qu’elle ne commenterait pas le Portugal à ce stade, car le projet de budget de l’État pour 2022 (OE2022) a été rejeté par le Parlement, ce qui a conduit à la dissolution du Parlement. et la convocation d’élections anticipées pour le 30 janvier de l’année prochaine.

Le 9 novembre, lors d’une réunion des ministres des finances de l’UE (Ecofin) à Bruxelles, le vice-président exécutif Valdis Dombrovskis a confirmé que la Commission européenne attendra que le futur gouvernement portugais présente un nouveau plan budgétaire pour 2022 pour émettre son avis, admettant avoir un nouveau document seulement en mars.

Interrogé à cette date sur la situation au Portugal, le commissaire au portefeuille « Une économie au service des personnes » a déclaré avoir eu l’occasion d’évoquer la question avec le ministre des Finances, João Leão, et a indiqué que Bruxelles attendra qu’un nouveau projet de budget soit envoyé par le Gouvernement formé après les élections du 30 janvier, il ne rendra donc pas d’avis ce mois-ci.

Dombrovskis a ensuite révélé que, selon « un calendrier indicatif qui a été fourni aux ministres, cela pourrait être le cas en mars de l’année prochaine ».

Ainsi, laissant de côté, à ce stade, les avis de la Commission sur les projets budgétaires, le Portugal devrait cependant être à nouveau « inclus » dans le rapport sur les déséquilibres macroéconomiques, car il a fait partie, ces dernières années, du large éventail de pays membres déclare que Bruxelles considère qu’elles méritent un examen plus approfondi.

Le « paquet d’automne », le deuxième consécutif à être adopté par la Commission avec les règles de discipline budgétaire du pacte de stabilité et de croissance suspendues pour permettre aux États membres de faire face à la crise provoquée par la pandémie de covid-19, sera présenté par le député -Le président Dombrovskis, par le commissaire à l’économie, Paolo Gentiloni, et par le commissaire à l’emploi, Nicolas Schimt, à 13h00 à Bruxelles, 12h00 à Lisbonne

ACC // CSJ