La Commission européenne a demandé ce lundi aux géants des cartes de paiement Mastercard, Visa et American Express de modifier leur stratégie commerciale pour garantir que des informations plus claires soient transmises aux utilisateurs qui effectuent des achats en ligne pouvant impliquer des abonnements mensuels après ce premier paiement.

Dans une lettre adressée au trio, Bruxelles a mis en garde contre ce problème qui pourrait affecter les consommateurs et a donné deux mois aux multinationales pour répondre à l’appel de l’Union européenne et faire rapport sur les changements qu’elles envisagent d’apporter à cet égard.

Dans la lettre, le commissaire européen à la justice, Didier Reynders, rappelle à Mastercard, Visa et American Express que la réglementation de l’Union européenne (UE) oblige l’utilisateur à être informé du montant exact des transactions qu’il effectue, afin qu’il ne il doit être trompé ou trompé.

« Le fait est que les consommateurs sont parfois trompés et c’est pourquoi nous demandons aux sociétés émettrices de cartes de crédit de s’assurer que leurs clients ne tombent pas dans ce piège. Les sociétés émettrices de cartes de crédit ont le devoir de respecter les lois de l’UE et de veiller à ce que les consommateurs connaissent le véritable coût des achats », a déclaré le commissaire européen.

L’avertissement de la Commission européenne a également été signé par le réseau des autorités nationales des consommateurs (CPC), dirigé par le médiateur danois des consommateurs, qui a constaté qu’environ un consommateur européen sur douze avait commandé un produit ou un service bon marché en ligne et n’a découvert que plus tard qu’il avait été attiré en un abonnement mensuel plus cher.

« Les cas courants concernent les téléphones portables et les produits de beauté vendus en ligne, qui masquent les coûts réels, en petits caractères, sur les paiements récurrents. Bien que les sociétés émettrices de cartes de crédit ne gèrent pas ces systèmes, elles ont le devoir d’informer correctement leurs clients. Dans la fenêtre de paiement où les consommateurs saisissent les informations de la carte lors de leurs achats en ligne, il n’y a généralement que des informations sur un montant de paiement unique et non sur l’abonnement récurrent », explique le responsable de la communauté et le CPC.