Bruno Lage a évoqué les moments vécus après la lapidation qui ont blessé Julian Weigl et Zivkovic, après le départ du 25e tour de la I Liga, pour s'assurer que le groupe "n'a pas peur du tout" et a continué à "travailler de manière fantastique pour donnez de la joie aux fans »mercredi contre Portimonense.

«Tout a été si rapide, je ne sais même pas quoi dire. Je sais que je ne confond pas les fans qui ont fait de nous le coureur à Vila do Conde, l'année dernière, et ceux qui nous soutiennent dans les bons et les mauvais moments avec ce type de situation. Peu importe comment j'ai vécu [ces moments], il importe que les joueurs soient tous bien et entraînés sans aucun problème », a déclaré l'entraîneur, à Seixal, lors d'une conférence de presse pour avoir un aperçu du voyage à Portimão.

L'entraîneur des «Eagles» a refusé de comparer la performance possible de l'équipe contre Portimonense avec celle du Sporting contre Desportivo das Aves, en finale de la Coupe du Portugal, quelques jours après l'invasion de l'Académie, à Alcochete, et a assuré que le groupe avait « Je veux que le jeu soit aussi rapide que possible pour marquer des buts »que vous n'avez pas marqué lors du dernier match.

«Marquer des buts», soit dit en passant, était une expression répétée avec insistance par Bruno Lage, après avoir estimé que c'était juste ce qui manquait pour battre Tondela, jeudi, à l'Estádio da Luz.

«L'équipe a produit six occasions de marquer clairement, deux qui ont frappé le poteau, trois ou quatre qui passent près du poteau en tirs croisés, de nombreux centres dans la petite zone avec juste une touche à faire. J'espère que l'équipe répondra en termes de victoire et pourra marquer des buts, car c'est ce dont nous avons besoin », a-t-il analysé.

Concernant le fait qu'aucun des six premiers du classement n'a gagné au premier tour après la reprise de la Première Ligue, après l'interruption due à la pandémie de Covid-19, Lage a supposé que le court temps de préparation «conditionne» et que le manque de fans et les matchs de préparation sont des «points à considérer», mais il en a profité pour souligner «l'obligation de gagner, de marquer des buts et d'être confiant pour le match de Portimão».

Concernant la baisse de performance de Benfica, qui lors des six derniers matchs de la I Liga n'a enregistré qu'une seule victoire, l'entraîneur a rappelé qu'au milieu, il y avait "une période de trois mois" durant laquelle il n'a pas joué et est revenu sur les objectifs.

«Cela ne signifie pas que nous ne pensons pas que nous devions gagner ce match et nous voulions faire plus et mieux. Mais après trois mois sans compétition, avoir autant d'opportunités… Cela signifie marquer des buts », a-t-il conclu.

Benfica joue mercredi à Portimonense, à 19h15, dans un match du 26e tour de la I Liga où ils tentent de maintenir le leadership, qui partage avec le FC Porto, qui reçoit Marítimo, à 21h30 , connaissant déjà le résultat du rival.

Les «  aigles '' ont les mêmes 60 points que les «  dragons '', mais sont avantagés car ils ont une meilleure différence de buts, un bris d'égalité valable jusqu'à l'avant-dernier tour, mais, en cas d'égalité ponctuelle au final, les «  dragons '' compte tenu de l'avantage de la confrontation directe [2-0 à Luz et 3-2 à Dragão].

SYL // AJO