1-1-e1669908198824-png

BE demande l’audition des ministres des Finances et de l’Infrastructure, du PDG de la TAP et d’Alexandra Reis

Le Bloco de Esquerda (BE), par l’intermédiaire de la députée Mariana Mortágua, a demandé ce lundi l’audition en urgence de Pedro Nuno Santos, ministre des Infrastructures, de Fernando Medina, ministre des Finances, de Christine Ourmières-Widener, PDG de TAP et d’Alexandra Reis, l’actuelle secrétaire d’Etat au Trésor, concernant l’indemnité de 500 mille euros que cette dernière a perçue lors de son départ de la TAP.

De l’avis de BE, le versement de cette somme à l’ancien administrateur de la TAP « soulève des questions qui doivent être clarifiées dans l’immédiat, notamment concernant les contrats et conventions conclus par les entreprises à participation publique ». Ce parti précise que « même s’il ne s’agit pas d’un départ volontaire, la valeur de cette attribution serait déjà excessive, compte tenu des licenciements et des baisses de salaire intervenus dans l’entreprise, dans laquelle Alexandra Reis a été directement impliquée » et que « depuis la résiliation est volontaire, la valeur annoncée devient tout simplement incompréhensible ».

BE souligne que la loi « n’attribue aucun droit à indemnisation lorsque le licenciement résulte de la décision d’un travailleur. S’il est vrai qu’il est courant de trouver ce type de clauses contractuelles dans les administrations des plus grandes entreprises privées, cela ne doit pas entacher la gravité de cette affaire ».

Ce lundi, le gouvernement a rendu public qu’il souhaitait voir clarifier le processus d’indemnisation qui a conduit au départ anticipé de l’actuelle secrétaire d’État au Trésor, Alexandra Reis, du poste administratif qu’elle occupait à la TAP depuis le 28 février dernier. an.

L’arrêté publié ce lundi 26 décembre, signé par le ministre des Finances, Fernando Medina et le ministre des Infrastructures et du Logement, Pedro Nuno Santos, demande « au conseil d’administration de Transportes Aéreos Portugueses, SA, des informations sur le cadre de l’accord conclu dans le cadre de la cessation des fonctions de membre du Comité Exécutif respectif, d’Alexandra Margarida Vieira Reis, y compris le montant de l’indemnité attribuée ».

Alexandra Reis a rejoint TAP en septembre 2017, après avoir été nommée directrice de l’entreprise en 2020, mais en février de l’année dernière, elle a quitté le poste, étant rémunérée par une indemnité de 500 000 euros.

Cependant, en juin de la même année, l’actuel secrétaire d’État au Trésor a été nommé par le gouvernement pour présider la Navegação Aérea de Portugal (NAV), une décision qui a suscité de vives critiques de la part de divers milieux politiques, étant donné qu’il est une société intervenue par l’État.

Articles récents