La Banque du Portugal (BdP) prévoit que le taux de chômage atteindra 7,2% en 2021, tombant à 7,1% en 2022 et 6,8% en 2023, et s’attend à ce que l’emploi augmente de 1,3% cette année.

Dans le Bulletin économique de juin, publié aujourd’hui, le Banco de Portugal souligne que le taux de chômage de 7,2% qu’il projette pour cette année représente une augmentation par rapport au chiffre observé en 2020 (7,0%), évoquant toutefois de traiter un « beaucoup plus faible que celui observé lors des deux récessions précédentes ».

En mars, lors de la présentation de ses premières projections à l’horizon 2021-2023, la BdP s’attendait à ce que le taux de chômage augmente cette année à 7,7 %, pointant vers des baisses dans les deux prochaines années, avec un taux fixé à 7,6 % et 7,2 % en 2022 et 2023, respectivement.

« La trajectoire de baisse du taux de chômage sera conditionnée par la reprise plus lente des activités les plus touchées par la pandémie, qui ont tendance à être à forte intensité de main-d’œuvre », souligne le document, précisant que les données du chômage enregistrées dans les Pôles pour l’emploi jusqu’en avril 2021 montrent que le chômage a augmenté par rapport aux valeurs d’avant la pandémie et reste élevé, en particulier dans l’hébergement et la restauration, le commerce et les services de soutien.

L’institution dirigée par Mário Centeno estime que les secteurs les plus dynamiques pourront absorber ces travailleurs, arguant que ce processus de réallocation des ressources entre les secteurs d’activité devrait être soutenu par des politiques publiques.

Une solution qui, souligne-t-il, pourrait permettre « d’atténuer les difficultés de réemploi de certains individus ».

Selon les projections publiées aujourd’hui, la BdP s’attend désormais à une augmentation de l’emploi de 1,3% en 2021, un chiffre qui reflète une révision à la hausse par rapport aux 0,3% publiés en mars. Pour 2022 et 2023, les nouvelles projections indiquent une croissance de 1,3 % et 0,4 %, respectivement.

En mars, les valeurs projetées par BdP pointaient respectivement à 1,6 % et 0,5 % en 2022 et 2023.

Dans le Programme de stabilité, publié en avril, le gouvernement a indiqué qu’il s’attend à ce que le taux de chômage augmente à 7,3% en 2021, retombe à 6,7% en 2022 et à 6,4% un an plus tard.

Le Bulletin indique également que les salaires affichent une croissance moyenne de 2,3 % en 2021-2023, après une variation de 2,9 % en 2020 et de 3,7 % en 2018-19, augmentant plus modérément qu’en période pré-pandémique.

« La persistance des marges de sous-utilisation de l’emploi se traduit par une croissance des salaires plus contenue », renvoie le document, soulignant le fait que la reprise des emplois à bas salaires génère des effets de composition négatifs sur les salaires totaux.

La BdP prévoit que le revenu disponible réel augmentera de 1,3 % en moyenne en 2021-2023, « grâce à la reprise de l’emploi et des salaires ».

LT // JNM

Les revues de contenu BdP sur le faible taux de chômage prévoyant 7,2% cette année et 7,1% en 2022 apparaissent en premier dans Visão.