Dans un communiqué, l’association des opérateurs de communications électroniques souligne que, «au cours des 12 derniers mois, la compétitivité du secteur national s’est renforcée: en moyenne, cet indice de prix a baissé de 1,2%, alors que dans l’UE27 il n’a baissé que de 0,3% ».

Les prix des télécommunications pratiqués au Portugal sont un sujet qui a fait l’objet de désaccord entre les opérateurs de télécommunications et l’Autoridade Nacional de Comunicações (Anacom).

«Dans les services groupés, ceux que, selon les données d’Anacom, préfèrent de plus en plus les familles portugaises, et que fin 2020 étaient déjà abonnés par 88 familles sur 100, le Portugal est le deuxième pays où les prix ont le plus baissé au cours des 12 dernières. mois: -2,6% », souligne Apritel.

L’association souligne que «encore une fois le prix des communications baisse plus au Portugal qu’en Europe» et que le pays est «en tête de la baisse des prix des forfaits de communication», souscrits par 88% des familles portugaises.

Apriteel souligne que, comme «elle l’a mis en garde, les comparaisons d’évolution des prix soutenues par l’IHCP d’Eurostat ne peuvent pas être utilisées pour comparer les niveaux de prix entre pays, uniquement leur évolution, et avec les précautions nécessaires».

Il précise également que «les biais de l’analyse sont d’autant plus grands que la série chronologique est grande, car l’IHCP change les poids de chaque composante, d’année en année, ce qui impose des limites aux conclusions qui peuvent être tirées de longues séries historiques de le même indice »et« ce type d’analyse n’est pertinent que pour les évaluations macroéconomiques, telles que l’inflation, pour lesquelles l’IHCP a été créé ».

Fin février, le régulateur Anacom avait révélé que la hausse des prix des communications au Portugal « dépasse de 16 points de pourcentage la baisse observée dans l’Union européenne » entre fin 2009 et janvier de cette année.

Selon Anacom, entre fin 2009 et janvier 2021, «les prix des télécommunications au Portugal ont augmenté de 6,4%, tandis que dans l’Union européenne ils ont baissé de 9,9%».

L’écart, « qui est de 16,3 points de pourcentage, s’est rétréci avec l’entrée en vigueur le 15 mai 2019 des nouvelles règles européennes qui réglementent les prix des communications intra-UE », avait alors indiqué le régulateur.

Fin février, Anacom soulignait que, au cours des 12 derniers mois, «le taux de variation moyen des prix des télécommunications au Portugal était de -1,9%», soit «1,8 point de pourcentage en dessous de celui enregistré par l’IPC (-0,1 %), occupant le Portugal, selon Eurostat, à la 21e place dans le «classement» des variations les plus élevées, ou à la 7e des variations les plus faibles ».

ALU // EA

Le contenu d’Apritel affirme que le Portugal est «en tête de la baisse des prix des forfaits» des communications apparait d’abord à Visão.