1-1-e1669908198824-png
40019118_wm-7949811-2639792-jpg

António Costa veut que les jeunes puissent se réaliser pleinement au Portugal

Lors de la clôture du XXIII Congrès de la Jeunesse socialiste (PS), António Costa a souligné que les nouvelles générations ont un niveau de qualification comme le pays « n’en a jamais eu jusqu’à aujourd’hui » et que le Portugal ne peut pas perdre ce capital humain.

« Nous ne pouvons pas perdre ces ressources humaines, car la plus grande ressource pour notre développement est vraiment ce capital humain que vous [jovens] sont et que nous devons créer les conditions pour qu’il puisse être pleinement réalisé ici, parmi nous, au Portugal », a-t-il déclaré.

Pour Costa, la voie doit reposer, dès le départ, sur la poursuite de l’investissement dans les qualifications, avec la lutte contre le décrochage scolaire et la démocratisation de l’accès à l’enseignement supérieur.

Dans ce chapitre, il fait allusion au « plus gros investissement jamais réalisé » dans le logement étudiant, qui permettra de passer de 15 073 à 26 868 lits d’ici la fin de la présente législature.

Il a également évoqué l’investissement de 480 millions d’euros pour le remodelage des centres technologiques spécialisés afin d’améliorer la qualité de l’enseignement professionnel.

Pour António Costa, le travail décent et le logement abordable sont les « deux plus grands défis » auxquels sont actuellement confrontés les jeunes après leur parcours scolaire.

« L’agenda du travail décent est absolument fondamental », a-t-il dit, défendant la nécessité de lutter contre la précarité et de concilier travail et vie de famille.

Comme mesures pour aider les jeunes à la recherche de leur premier emploi, il a mis en avant l’impôt sur le revenu des jeunes, à appliquer dans les cinq premières années d’activité.

« Sur un salaire de 1 000 euros, les jeunes économisent 89 euros par mois avec l’IRS », a-t-il déclaré.

Passant au logement, Costa a déclaré que pendant des décennies, l’État avait «abandonné» la politique publique pour le secteur, une réalité qui, selon lui, est maintenant renversée par l’exécutif qu’il dirige.

Il a rappelé que dans le Plan de relance et de résilience il y a plus de deux milliards d’euros pour les offres de logements sociaux dans les années à venir.

Il a également souligné qu’il est nécessaire de veiller à ce que personne ne cesse d’avoir des enfants pour des raisons économiques.

« Nous n’avons pas une vision nataliste de la démographie, mais une vision de la liberté et de l’égalité », a-t-il déclaré.

Au passage, il a déclaré que les Portugais peuvent désormais former « la famille qu’ils veulent », quel que soit le sexe des époux.

« Aimez-vous comme vous voulez », a-t-il dit.

Le XXIII Congrès de la JS a marqué la réélection de Miguel Costa Matos, candidat unique, à la présidence, avec 195 voix pour, 33 blancs et 10 nuls.

PCV // NS

Articles récents