*** Service audio disponible sur www.lusa.pt ***

S’adressant à des journalistes à Ponta Delgada, aux Açores, après une campagne dans les rues du centre historique de la ville, André Ventura a déclaré que Chega « soutiendra la fin des mesures obligatoires telles que l’utilisation de masques obligatoires ».

Selon le chef du parti, Chega « se battra pour que cette mesure ne se reproduise plus jamais au Portugal ».

Ventura a souligné que le parti avait voté « toujours contre » l’utilisation de masques dans la rue, la considérant comme une « mesure disproportionnée ».

« Cette mesure de port obligatoire du masque de rue n’a jamais eu de sens. Sauf, et c’est ce qui faisait sens, quand il y avait des agglomérations qui le justifiaient », a-t-il souligné.

Le député à l’Assemblée de la République a déclaré qu’il était « temps d’ouvrir le pays », soulignant que les mesures restrictives pour contenir la pandémie de covid-19 font perdre au Portugal le tourisme vers d’autres destinations.

« Il est temps d’ouvrir le pays, avec prudence, avec considération, avec des mesures raisonnables, comme l’utilisation de masques à l’intérieur de certains lieux, comme la promotion des règles de distanciation. Logique. Des choses qui n’ont pas de sens et qui sont absurdes, je pense qu’il est temps de les renvoyer », a-t-il déclaré.

Il a ajouté: « Le coronavirus ne disparaîtra pas en novembre ou décembre, nous devrons nous habituer à vivre avec, mais il ne ferme pas tout à chaque fois que les choses commencent à empirer un peu. »

Lundi, une source du banc parlementaire du PS a indiqué à Lusa que le parti ne proposera pas au parlement le renouvellement de l’utilisation obligatoire du masque dans les espaces publics extérieurs, un diplôme dont la validité expire le 12.

Le même jour, dans des déclarations à la TSF, le président du groupe parlementaire PSD, Adão Silva, a déclaré que seule une aggravation brutale de la pandémie de covid-19 dans les prochains jours empêcherait les sociaux-démocrates de défendre la fin des masques de rue. .

La question du renouvellement ou non du port obligatoire du masque dans les espaces publics extérieurs est l’une des questions qui pourra être analysée mercredi prochain, lors de la réunion de la conférence des chefs de parlement, qui fixera les premiers horaires de la nouvelle session législative. .

La loi en vigueur sur le port obligatoire du masque dans l’espace public a été promulguée par le Président de la République le 11 juin, pour une durée de 90 jours.

A l’Assemblée de la République, ce diplôme a été approuvé au vote général, de spécialité et final global avec des voix contre Chega et l’Initiative libérale, l’abstention de BE, PCP, PAN et Verdes et la députée non inscrite Joacine Katar Moreira, avec des voix favorables de PS, du PSD, du CDS-PP et de la députée non inscrite Cristina Rodrigues.

RPYP (VM/FM)//ACL

Le contenu qu’André Ventura se battra pour que l’utilisation de masques dans la rue «ne se reproduise plus jamais» apparaît en premier dans Visão.