Le protocole entre les trois municipalités et la Direction générale des ressources de la défense nationale sera signé lundi, à 15h30, dans le Salão Nobre dos Paços do Concelho da Covilhã, en présence du sous-secrétaire d’État et de la Défense nationale. , Jorge Seguro Sanches.

L’accord autorisera les municipalités à utiliser l’ancienne tour de l’armée de l’air, désormais désactivée, et le tunnel souterrain qui y relie l’autre tour existante, qui est utilisée par l’armée de l’air et la GNR.

L’objectif est que les trois municipalités « fassent le meilleur usage possible » du bien, ce qui peut « conduire à ce qu’il soit encore plus utilisé et mieux connu des populations », a déclaré le sous-secrétaire d’État et de la Défense nationale, Jorge Safe Sanches.

« Le ministère de la Défense dispose d’un patrimoine très important sur l’ensemble du territoire et les biens qui ne sont pas utilisés, selon la loi sur les infrastructures militaires, doivent être rentabilisés. Au cours de ces deux années de gouvernement, et conformément à la loi votée en 2019, nous avons misé sur un partenariat très étroit avec les municipalités », rappelle Jorge Seguro Sanches.

Les municipalités « sont des entités publiques, ce sont des entités qui représentent les citoyens, et ce sont elles qui interprètent le mieux quels sont, souvent, les objectifs pour lesquels ce patrimoine a été construit à travers l’histoire », comme c’est le cas, a-t-il souligné.

Interrogé sur la destination du bien, le sous-secrétaire d’État et de la Défense nationale, a indiqué que cette décision appartient aux municipalités, bien qu’il rappelle que les maires souhaitent qu’il réponde aux besoins des forces de sécurité et de secours de l’urgence nationale. et Autorité d’urgence de la protection civile (ANEPC) et d’autres qui relèvent des compétences municipales, « à savoir la promotion du tourisme, la diffusion du patrimoine culturel et naturel de la région et le soutien à l’activité touristique de la Serra da Estrela ».

En décembre 2021, lors de la présentation du plan d’opérations nationales de la Serra da Estrela, à la Tour, le maire de Seia, Luciano Ribeiro, a déclaré que la municipalité « faisait pression sur le ministère de la Défense nationale pour que ce gouvernement puisse dûment protocole avec les municipalités [de Seia, Covilhã e Manteigas] le transfert de leurs bâtiments dans la Tour afin qu’ils puissent gérer et accueillir non seulement les forces de sécurité et de protection civile, mais qui peuvent aussi être une autre attraction et attraction en termes de tourisme et d’appréciation de cet espace ».

En décembre 2020, l’ANEPC a manifesté son intérêt pour l’une des tours de l’armée de l’air à Serra da Estrela, pour installer des moyens de protection civile pour le massif central, a déclaré le président de cette entité.

« Par l’intermédiaire du ministère de l’Administration interne, nous avons déjà établi des contacts avec le ministère de la Défense pour voir s’il est possible que cette tour soit adaptée à l’utilisation de ce que sont les moyens de protection civile », a déclaré Duarte da Costa.

L’autre tour radar de l’armée de l’air portugaise dans la tour, à Serra da Estrela, abrite une base GNR de Montanha.

ASR (CYC/IYN) // JEF