aeroport-assez-necessite-un-debat-urgent-et-des-decisions-qui

« Chega a remis aujourd’hui à l’Assemblée de la République une demande de débat urgent qui aura nécessairement lieu mercredi prochain, précisément sur le nouvel aéroport, son emplacement, les raisons qui ont conduit aux décisions que le Gouvernement a prises et les raisons pour lesquelles le PS ne veut pas partager ces décisions avec les autres partis et uniquement avec le PSD », a annoncé le président du Chega.

Dans une vidéo envoyée aux salles de rédaction, André Ventura a indiqué que l’objectif est que le ministre de l’Infrastructure, Pedro Nuno Santos, donne « à toutes les parties, à tous les Portugais, une explication de ce qui s’est passé dans cet épisode regrettable, une explication de la décision du gouvernement raisons » pour les décisions qu’elle a prises concernant l’aéroport de Lisbonne et ce qui est réellement sur la table ».

Assez veut que toutes les parties « puissent analyser, scruter » et que la question puisse être débattue.

Soulignant qu’il a appelé « le gouvernement à ne pas s’enfermer dans les bureaux de São Bento ou à ne pas se cacher derrière un seul parti », André Ventura a regretté que l’exécutif « n’ait entendu aucun des appels de Chega, car apparemment le président de la République non plus ne l’a pas fait ».

Et il a souligné que « c’est une décision qui touche des générations, elle touchera plusieurs gouvernements et plusieurs cycles parlementaires ».

« En démocratie, et surtout dans une décision qui affectera plusieurs générations, mais aussi la grande majorité du peuple portugais, surtout dans un cycle de contraction économique, il est irresponsable, et surtout antidémocratique, que le gouvernement n’accepte pas de débattre d’un sujet aussi important avec tout le monde.

S’agissant des débats d’urgence, le Règlement de l’Assemblée de la République dispose qu’« un débat d’urgence peut avoir lieu tous les quinze jours à la discrétion d’un groupe parlementaire ».

Et il indique que le débat est requis du président de l’Assemblée de la République, avec indication du sujet, « à partir du vendredi de la semaine précédente et jusqu’à 11 heures du même jour en ce qui concerne les débats qui sont destinés à être programmés pour la session plénière du mercredi et du jeudi » ou « à partir du lundi de la même semaine et jusqu’à 18 heures la veille en ce qui concerne les débats qu’il est prévu de programmer pour la session plénière du vendredi ».

Le règlement du Parlement précise que « le président de l’Assemblée de la République ordonne immédiatement que l’affaire soit communiquée aux autres groupes parlementaires, aux députés uniques représentant un parti et au gouvernement », lequel « est obligatoirement représenté au débat par l’un des ses membres ».

L’ordre du jour de la plénière de mercredi comprend plusieurs débats, dont un débat avec la participation du gouvernement sur l’état de l’Union, un autre sur le rapport d’étape sur le contrôle de l’activité de l’exécutif et plusieurs sur les pétitions.

Le lendemain, un débat de près de trois heures avec le premier ministre sur la politique générale est prévu.

Le Premier ministre, António Costa, et le leader du PSD, Luís Montenegro, se sont rencontrés aujourd’hui à São Bento, pour discuter de la méthodologie de la future solution aéroportuaire de la région de Lisbonne, lors d’une réunion à laquelle était également présent le ministre des Infrastructures. , Pedro Nuno Santos, et le « vice » social-démocrate Miguel Pinto Luz.

FM (SMA/PMF) // SF