« C’est très important d’être ici, c’est important, et c’est important que les transitions se fassent avec toute la dignité que l’on fait entre le maire et le président élu, c’est important pour nous tous et pour la démocratie », a déclaré le social-démocrate Carlos Moedas, s’adressant aux journalistes, à l’entrée de la cérémonie commémorative du 111e anniversaire de l’Implantation de la République, dans le Grand Hall de la Mairie de Lisbonne.

La cérémonie s’est déroulée à un moment de transition politique à la mairie de Lisbonne, qui marque la fin de 14 ans de gestion socialiste, d’abord avec António Costa (2007-2015) puis avec Fernando Medina, qui a perdu les élections municipales du 26 septembre contre Le social-démocrate Carlos Moedas (coalition PSD/CDS-PP/MPT/PPM/Aliança), qui a assisté à la séance solennelle à l’invitation du président sortant.

En sa présence en tant que président élu de la Chambre de Lisbonne, Carlos Moedas a déclaré que la commémoration du 5 octobre signifie : « donner de la valeur à un jour si important pour le Portugal, pour notre histoire ».

« C’est ainsi que nous renforçons vraiment notre identité, en parlant de notre histoire et en célébrant ces jours-ci », a souligné la social-démocrate.

L’année prochaine, la cérémonie de commémoration de l’Implantation de la République sera déjà comme Carlos Moedas en tant que maire de Lisbonne : « ils devront attendre un an, avec grand plaisir, mais aujourd’hui je suis ici en tant qu’invité et en tant que président élu. ”.

Le maire sortant de Lisbonne, Fernando Medina, a profité de son discours lors de la cérémonie pour marquer la présence de Carlos Moedas : « le signe que Lisbonne donne aujourd’hui, ajoutant à cette cérémonie officielle pour commémorer le 5 octobre, dans son Hôtel de Ville, le président sortant et le président élu, réaffirme la démocratie et ses principes fondamentaux, valorisant ce qui doit être commun à tous ceux qui la servent et qui doit être au-dessus des différences politiques et des humeurs personnelles ».

A la fin de la cérémonie, ni Carlos Moedas ni Fernando Medina n’ont voulu parler aux journalistes.

Le social-démocrate Carlos Moedas a été élu maire de Lisbonne, avec 34,25% des voix, aux élections locales de dimanche, « volant » la municipalité du PS, qui dirigeait l’exécutif municipal de la capitale depuis 14 ans.

Carlos Moedas succédera à la présidence de la Mairie de Lisbonne au socialiste Fernando Medina, qui a ré-appliqué au poste dans la coalition « Mais Lisboa » (PS/Livre).

Selon les résultats officiels, encore provisoires, la coalition « New Times » (PSD/CDS-PP/MPT/PPM/Aliança) a obtenu sept conseillers, avec 34,25% des voix (83 121 voix) ; la coalition « Mais Lisboa » (PS/Livre) a également obtenu sept conseillers, avec 33,3% (80 822 voix) ; la CDU (PCP/PEV) deux, avec 10,52 % (25 528 voix) ; et BE a obtenu un mandat, avec 6,21% (15 063).

SSM (JRS) // ZO