«De manière inattendue, nous avons été surpris par une position publique prise par le parti politique Initiative libérale (IL), dans laquelle, suite à plusieurs contacts avec le Comité de promotion des commémorations populaires du 25 de Abril, à Lisbonne (CPCP 25 de Abril) accuse le 25 de Abril Association d’une tentative de limiter la liberté politique au Portugal », lit-on dans un communiqué envoyé aux rédactions.

L’association dirigée par le colonel Vasco Lourenço, qui est l’une des entités qui constitue la commission de promotion du défilé (qui en 2020 n’a pas eu lieu en raison du contexte sanitaire provoqué par le nouveau coronavirus), souligne que «en son existence de 38 ans , il s’est toujours battu pour une position de vérité et non de mouvements politiques, plus ou moins démagogiques, plus ou moins sales, typiques des autres organisations ».

«Pour nous, les objectifs ne justifient pas tous les moyens, nous ne pouvons donc pas laisser cette désinformation passer inaperçue, qui se traduit par une insulte inacceptable à notre dignité», souligne-t-il également.

Dans une note envoyée à la presse, l’Associação 25 de Abril explique que la commission chargée de promouvoir les célébrations a décidé que la date serait commémorée par un défilé sur l’Avenida da Liberdade, à Lisbonne, mais «depuis lors, il a été supposé, compte tenu de la d’énormes conditions sanitaires, pas de possibilité d’organiser une manifestation populaire, comme il est d’usage depuis de nombreuses années dans cette partie ».

«Contrairement à l’habitude et contre la volonté de toute la commission de promotion, il a fallu choisir de restreindre la participation au défilé aux membres de cette commission de promotion», souligne le président de l’Associação 25 de Abril, qui signe la note .

Vasco Lourenço explique que «cette décision a conduit à la non-acceptation de l’intégration dans le défilé susmentionné d’organisations de divers types, y compris les partis politiques IL et Volt, indépendamment de leur participation antérieure à la manifestation ou, en raison de leur formation récente, étant pour le l’intention de participer pour la première fois à cet acte commémoratif, qui prend cette année des formes différentes et particulières ».

L’officier militaire déclare en avril que «les raisons de cette situation ont été communiquées et expliquées à tout le monde, les encourageant à rechercher d’autres moyens de commémorer le 25 avril, en lien parfait et total avec les services de santé et de police compétents», arguant que, «Pour être possible selon les règles imposées par les entités responsables», le défilé «devait être limité à ceux qui l’organisent».

«Nous avons maintenant été surpris par l’accusation de vouloir limiter la liberté politique au Portugal. Notre passé, en tant que représentants des principaux responsables du rétablissement de la liberté et de l’implantation et de la consolidation de la démocratie au Portugal, nous permet de ne reconnaître à personne – et encore moins à un nouveau parti politique – le droit de porter des accusations comme celles-là, malheureusement , nous venons d’être ciblés », déplore Vasco Lourenço.

Soulignant que la position de l’association est que «tous les Portugais, individuellement ou collectivement, ont le droit d’évoquer et de célébrer le 25 avril et la liberté», le président défend également que «chacun doit respecter les lois et les règles en vigueur dans le pays» résultant de la pandémie de covid-19.

L’Associação 25 de Abril appelle également «chacun à chanter, à 18 heures le 25, où qu’il se trouve, Grândola Vila Morena et l’hymne national, comme démonstration de la volonté de continuer à bâtir une société de plus en plus ancrée dans les valeurs de Abril» et espère que pour l’année il sera possible de célébrer «tous ensemble les 48 ans du 25 avril avec plus de liberté et de fête».

Mardi, IL a accusé la commission chargée de la promotion du défilé du 25 avril d’essayer d’empêcher le parti de participer aux célébrations, et aujourd’hui la Volt a révélé qu’elle s’était vu refuser la participation au défilé, une décision qu’elle conteste.

La Volt a indiqué qu’il contesterait cette décision en étant présent sur le site et IL a l’intention d’organiser son propre défilé le même jour et sur le même lieu.

FM (JF / ARYL) // ACL

Le contenu 25 avril: L’association justifie des restrictions à la parade pandémique apparaît en premier à Visão.